Chronique Musique

Damien Jurado – The Horizon Just Laughed : l’après Richard Swift

jurado
Secretly Canadian / SP / Photo by Lindsay Barnes / 2018
Écrit par Davcom

Si un jour vous me posiez la question suivante : quel musicien n’a jamais déçu en 20 ans de carrière malgré une pléthore d’albums ? Ma réponse serait sans doute la suivante : Damien Jurado.

J’ai beau essayer de trouver une quelconque faille discographique, je ne la trouve pas. Tour à tour chanteur folk tout en dépouillement, et électrique avec Backing Band du temps des débuts chez Sub Pop, la donne n’a pas vraiment changé lors de son passage chez Secretly Canadian, en tous cas entre Where Shall you Take Me? (2003) et Caught In The Trees (2008). Sa collaboration avec Richard Swift à partir de Saint Bartlett marquera un changement notable. Si ce dernier reste un album assez dépouillé, la trilogie qui s’en suivra – Maraqopa, Brothers And Sisters Of The Eternal Son et Visions Of Us On The Land – sera quant à elle plus riche en orchestrations diverses.

The Horizon Just Laughed voit Damien Jurado renouer avec le passé puisqu’il est de nouveau le seul maître à bord, tout en ne reniant pas ce qui a été fait depuis bientôt 10 ans.

Et puisque les seventies semblent revenir en odeur de sainteté chez pas mal d’artistes comme Josh Tillman, Nev Cottee ou Jonathan Wilson en tête, Damien Jurado nous offre en ouverture deux titres à mouvance soul qui auraient pu sortir tout droit du cerveau d’un Kurt Wagner au début de l’aventure Lambchop, avec une orchestration aux petits oignons, mêlant cordes et cuivres rappelant le bon vieux temps du Philly Sound.

L’album oscille entre pop enjouée (Percy Faith), balade tire-larme sur la merveilleuse The Last Great Washington State, folk aride (Over Rainbows And Rainier, Cindy Lee, 1973, Lou-Jean) et samba, genre qu’il avait déjà exploré sur de précédents albums, représenté ici par Marvin Kaplan et Florence-Jean.

L’album se clôture sur un blues magistral, Random Fearless, où le Wurlitzer (les seventies qu’on vous disait !) fait merveille.

Par ailleurs, il serait injuste de passer sous silence l’apport vocal d’Anna-Lynne Williams, chanteuse des défunts et par trop méconnus Tresspassers Williams. Elle est, sur cet album, à Damien Jurado ce que Jennifer Warnes était à Leonard Cohen.

The Horizon Just Laughed est certainement ce que le troubadour de Seattle a fait de mieux jusque maintenant, quoique l’on retrouve généralement ce genre de propos un peu partout à chacune de ses sorties.

Mon conseil pas du tout healthy : à consommer sans modération sous la douce chaleur du soleil lorsqu’il daigne montrer le bout de son nez, soutenu par votre meilleur canapé et alimenté par des cocktails alcoolisés qui, on le sait, sont les seuls qui vaillent vraiment la peine.

Damien Jurado, The Horizon Just Laughed, chez Secretly Canadian depuis le 4 mai 2018.

Site OfficielFacebookTwitterInstagram

4 Commentaires

Ajouter un commentaire