Dans la chambre de Barz

Dans la chambre de Barz [8/24]

Encore un poète vas-tu me dire ! Oui, mais lui, c’est William Cliff. Un nom qui claque. Il est belge. C’est un croisement entre Baudelaire et Allen Ginsberg si tu veux. Je ne savais pas lequel de ses livres je voulais te conseiller, alors j’ai pris Épopées pour le poème que je vais te lire, Carnet d’adresses. Je pense que dans ce texte de huit pages (sans ponctuation), il y a toutes les grandes thématiques chères à Cliff : l’autobiographie (évidemment, ses poèmes sont tous autobiographiques), le voyage, l’homosexualité, la vieillesse, la joie, la mélancolie, l’amour et l’amitié. Tout ce qui constitue la vie, n’est-ce pas ?

Je vais tenter de te le lire, je dis bien tenter, pas évident…

William Cliff - Épopées

En écho à cette histoire de carnet d’adresses, une chanson de The Little Rabbits qui résume bien certaines situations dans lesquelles il est facile de se trouver…

À demain.

Épopées, de William Cliff, paru à La Table Ronde.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
Afficher plus

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page