Chronique MusiqueMusique

Without Love, We perish

Dead Horse One - Without Love We Perish

Si il y a de ces albums qu’on reconnaît dés les premières notes « Without Love, We perish » en fait partie. C’est de l’émotion à l’état pure bercée par un Shoegaze psychédélique si planant qu’on voudrait ne jamais redescendre sur terre.

Sous la coupe de Mark Gardener (Ride), les DEAD HORSE ONE guidés par la voix de leur chanteur Olivier Debard t’immergent au cœur même de la nature humain comme une « expérience interdite ».

Une alchimie d’insouciance, Teen, d’émotions, I Love My Man,  et parfois même d’actes manqués Undone laissant émerger ainsi des sentiments si profonds qu’ils finissent par te consumer entièrement Wicker.

« Nous nous cachons dans la Musique afin de nous dévoiler« 

Cette phrase de Morrison prendrait-elle donc tout son sens ? A toi d’en juger !

 

En concert le 06 Novembre 2014 à l’ESPACE B (Paris)

Edité sous le label A Quick One Records.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page