Chronique Musique Musique

Fink – Hard Believer

 

 

Fink-Hard-Believer-600x598

Fink a sorti son sixième album la semaine dernière et il ne faudrait pas que l’été vous fasse passer à côté de cette petite merveille. Fink c’est Fin Greenall (voix et guitare), Tim Thomton (batterie et guitare) et Guy Whittaker (basse). L’album a été enregistré à Hollywood au mythique Sound Factory Studio et produit par Billy Bush (Beck, Garbage…)

Les titres se succèdent sans déception, aucune. Allant toujours de beau en plus beau, de puissance en harmonies parfaitement orchestrées. Car chaque titre possède un univers particulier et il ne faudrait pas se faire une première idée à l’écoute du single sorti il y a déjà quelques semaines, Hard Believer, qui n’est qu’une couleur de cette histoire aux nuances éparses.

Fink nous fait parfois voyager à travers des univers soul, puis mêle habilement des sonorités proches d’un trip hop anglais bien connu avec des titres tels que Two Days Late ou White Flag. Mais à cet essai trip hop s’ajoute celui de la pop avec Pilgrim ou  encore Too Late.

Une chose ne change pas des précédents opus : la sensualité vocale de Fin Greenall qui déclenche une écoute attentive et subjuguante. On sent, et ils ne le contestent d’ailleurs pas, que cet album est voué à être joué sur scène, une nécessité de vivre ces instants live s’impose à vous à la fin de l’écoute de cet album. Très vite, les guitares-voix se ré-installent subrepticement avec la suite des titres Shakespeare, Truth Begins et évidemment avec le magnifique : Looking Too Closely

Comment mieux vous chambouler qu’avec un tel morceau qui vous transporte dès les premières notes et vous laisse bucolique, pensif.

Fink réussit le pari de réinventer la folk avec classe et puissance tout en gardant la sensibilité que le genre a le don de procurer mais en lui ôtant tous les clichés dont il est parfois victime. Hard Believer, nettement impulsé par les expériences de la vie et les déboires que nous rencontrons chacun tour à tour au fil des ans à travers notre parcours de simple humain sur cette terre brûlante et frissonnante.

Il nous réserve un Trianon le 26 Novembre à Paris qui sera probablement d’une infinie poésie.

En écoute sur Deezer :

Et sur Spotify :

Site officiel – Facebook Officiel – Soundcloud officiel – Twitter Officiel

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

Ajouter un commentaire