Breaking News Musique

Françoise Hardy et Alain Chamfort : introspections rétrospectives en écho

hardy chamfort
Ecrit par Ninie Peaudchien

Jumeaux dans l’élégance et dans la discrétion, siamois hermétiques aux sirènes du succès et de la mode, Françoise Hardy et Alain Chamfort nourrissent une amitié artistique depuis cinquante ans, époque où le chanteur n’était que musicien des Mods, un groupe qui accompagnait Jacques Dutronc. Ce printemps, ces deux icônes de la pop française nous cueillent par surprise en sortant presque simultanément chacun un nouveau titre. Deux morceaux troublants de ressemblance dans le thème qu’ils abordent et dans les vidéos qu’ils ont inspirées.

En 1968, Françoise Hardy se demandait comment dire adieu grâce à ce génie de parolier qu’était Gainsbourg. Cinquante ans plus tard, elle esquisse une réponse avec son titre Le Large, composé et écrit par La Grande Sophie.  Sorti le 20 mars, le clip, réalisé par François Ozon, met en lumière, sur des paroles touchantes et tout en retenue,  le film de la vie artistique de la chanteuse, en y incorporant des archives vidéos et photos. Un message personnel émouvant où l’artiste évoque sa mort en douceur et simplicité, deux mots qu’elle ne cessera décidément jamais d’incarner.

Hasard ou jeu de miroir avec Françoise Hardy, le dandy Chamfort fait le bilan des cinquante ans de sa carrière qu’il fête cette année, avec le titre Exister, troisième morceau tout juste dévoilé de l’album à venir Le désordre des choses.

Dans le clip, l’artiste passe en revue ses passages marquants à la télévision, dans un ordre chronologique qui nous rappelle qu’il était déjà présent sur les écrans à l’époque des costumes pelle à tarte à paillettes. La vidéo réalise l’exploit de synchroniser les images d’archives avec les paroles de la chanson, écrites par Pierre-Dominique Burgaud, déjà présent sur l’album Une vie Saint-Laurent sorti en 2010. Un titre existentialiste qui se démarque des adieux tendres et sereins de Françoise Hardy par le détachement avec lequel le fre,donne Chamfort et dans lequel l’artiste sans le moindre tohu-bohu, sans vagues ni coup de klaxon, nous invite avec l’élégance et la retenue qui lui sont propres à exister comme on a pu puis partir comme on est venu comme un grain d’une nuit d’automne.

Ce qui est sûr, c’est que si à elle seule, une hirondelle ne fait pas le printemps, nos deux phénix de la pop vont l’enluminer très fort. Le nouvel album de Françoise Hardy, Personne d’autre, sortira le 6 avril. Celui dAlain Chamfort, Le désordre des choses lui succèdera le 20 avril.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

2 commentaire(s)

Ajouter un commentaire