Chroniques Musique

Free Jazz For The People ! du Healing Orchestra, comme un air de révolution.

Avouons le : depuis la quasi désertion de Davcom et ses chroniques dominicales, le Jazz a quelque peu été laissé en friche chez Addict-Culture. Voire délaissé. Aujourd’hui, je ne vais pas me substituer au maître Es-Jazz de nos colonnes  et vous narrer la conception de certaines légendes, mais évoquer une des très belles sorties de ce début d’année, à savoir Free Jazz For The People ! du Healing Orchestra.

Qu’est ce que le Healing Orchestra me demanderez-vous ? C’est un big band de plus d’une dizaine de musiciens 13 pour être précis, réunis autour d’un leader, pianiste et percussionniste, Paul Wacrenier. Et comme le nom de l’album l’indique, ils sont orientés vers le Free-Jazz. Je vous vois venir. Vous allez me dire : quoi ? encore de la musique élitiste concernant une poignée de pseudo-mélomanes aussi barrée que celle qui s’envoie du harsh noise ?

Healing orchestra

Eh bien pas du tout. Free Jazz For The People ! est parfaitement accessible, loin des clichés inhérents au Free. Pour ce faire,  Paul Wacrenier a envisagé son album comme un manifeste. Et qui dit manifeste, dit forcément s’adresser à une grande audience. En partant de ce postulat, il va brasser et embraser le Jazz sous toutes ses formes (le Free bien évidemment mais également le Klezmer, le Spiritual, la Nouvelle-Orléans ou  l’avant-garde), tout en rendant hommage aux maîtres (Waldron, Mingus, Haden et j’en passe). Comme beaucoup d’autres avant lui seriez-vous tenté de me dire.

Pour autant ce qui différencie ce disque des autres, c’est qu’il va puiser sa force à la source même du Jazz, à savoir la révolte, l’insurrection. Chaque morceau est une petite bombe en soi, bouillonnant, animé par sa propre pulsion de vie, libre, malgré cette constante rébellion, de vous emmener où ça lui chante : en Catalogne avec L’estaca, sur les rivages de la musique concrète avec Fraternity Is ou encore à visiter la douceur du Jazz vocal avec Spirit Of Mal. Il faut dire également que le conditions d’enregistrement de l’album (live et improvisé pour la plupart des morceaux) ont permis à Wacrenier d’appliquer une ligne de conduite suffisamment forte, libre et inflexible, pour que Free Jazz For The People ! impressionne de par son exigence, son accessibilité et ses qualités mélodiques indéniables.

Il en résulte un disque d’une étonnante ouverture d’esprit, à la fois savant et populaire, libre et dans lequel souffle un vent contestataire bien plus virulent que n’importe quel « brûlot » punk sorti ces dernières années. En somme, si vous cherchiez un disque politique, n’allez pas plus loin et dites vous que grâce Paul Wacrenier  Free Jazz Is (à nouveau) The New Punk.

Free Jazz For The People ! – Healing Orchestra

LFDS Records – 1er/02/2022

 

Site webFacebook

 

[/one_half]


Image bandeau: Philippe Clin

 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page