Jour de reprise

[Jour de reprise] : Queen – Play The Game par Beach House

reprise queen
Écrit par Ninie Peaudchien

En 1980, le groupe Queen sort l’un de ses plus grands albums, The Game. Dessus figurent deux tubes incontournables de la carrière du groupe, Crazy Little Things Called Love, morceau rockabilly en hommage à Elvis Presley et Another One Bites The Dust, la bombe disco-funk, soutenue par la ligne de basse puissante de John Deacon et inspirée du groupe Chic.

Play The Game ouvre le disque. C’est une ballade à la composition classique dans le répertoire du groupe. Une intro au synthé dissonante vite supplantée par la douceur du piano et la voix de Freddie Mercury, rejoint par les chœurs de ses compagnons. Un appel délicieux et plein d’espoir à tomber amoureux qui monte en puissance avec ses solos de guitare fulgurants et ses élancements de synthés sauvages.

La compilation, Dark Was The Night, qui fera vibrer plus d’un fan de rock indé, sort en 2009. Conçue par les frères Dessner du groupe The National au profit de la Red Hot Organisation, une ONG dédiée à la collecte de fonds pour la lutte contre le sida et la sensibilisation au VIH, elle réunit le gratin de la scène indé américaine de l’époque et contient, en plus de créations de qualité, de nombreuses reprises enlevées comme You Are The Blood de Castanets par Sufjan Stevens ou Cello Song de Nick Drake par The Books et José González.

Un titre n’est pas retenu dans la sortie physique du disque et sera collé malheureusement en bonus, exclusivement diffusé sur iTunes : Play The Game assaisonné à la sauce Beach House. Le duo, grand fan de Queen, trouvait amusant et ridicule d’essayer d’essayer d’adapter [cette] chanson pop puissante à [leur] royaume. Pourtant, point de risible ici.
Beach House reprend de manière brumeuse, en mode dream pop, le tube de Queen et exacerbe ainsi l’aspect lyrique et romantique du titre, dépouillé de ses quelques outrances originelles dans les guitares et synthés pour accéder à un dimension aérienne et fascinante. Un titre qu’il est bon d’écouter pour se lover et pourquoi pas dans les bras de sa moitié (ou les patounes de son gros chat, ça marche aussi).

Cette reprise connaîtra tout de même une sortie physique en 2017 avec l’édition de B-Sides And Rarities (chez Sub Pop), une compilation réunissant dix ans de faces B et autres morceaux laissés de côté.

2 Commentaires

Ajouter un commentaire