BD

L’esprit du 11 Janvier

Ecrit par El PAco

Alors que viennent tout juste de passer les commémorations des tragiques événements du 7 janvier 2015, les éditions Delcourt publient « L’Esprit du 11 janvier – Une enquête mythologique » sous la plume de Serge Lehman et le coup de crayon de Stéphane Gess.

Voilà un duo que je n’attendais pas particulièrement dans ce registre, plutôt habitué à les voir graviter du côté de la SF que de l’actualité. Même s’il est vrai que pour une fois j’aurais préféré me farcir une mauvaise fiction, la réalité étant toute autre, et ces personnes que j’admirais tant pour certaines, auront bien cher payé leur indéniable goût pour la provocation et la liberté d’expression.

Esprit du 11 janvier couverture

Nos deux auteurs se connaissent donc bien, puisque ce sont eux (avec Fabrice Colin) qui ont réalisé la réjouissante série « La Brigade Chimérique » éditée chez l’Atalante il y a déjà quelques années, suivi de quelques spin off comme « L’homme truqué » et leur dernière série toujours en cours, « L’œil de la nuit », où ils poursuivent leur exploration et développement sur les super héros européens. Vous me direz que ces « allégories fantastiques » bardées de super héros « à la française » n’ont pas grand-chose à voir avec ce nouvel album et les attentats de Charlie… Et pourtant, en y regardant de plus près, deux aspects développés dans ces productions très différentes viennent à se téléscoper : le Mythe et l’Esprit.

Lehman et Gess , à travers les feuilletonistes qu’ils utilisent dans leur séries, refont de ces super héros des icônes en renouant avec un imaginaire collectif. Et c’est là que le lien se fait. Si on se réfère au sous titre de cet album, notre scénariste se lance dans une « Enquête mythologique ». Et c’est vrai que tous les ingrédients sont là ; il ne reste plus qu’à filtrer le gruau des événements et leur traitement médiatique pour que ce fil d’Ariane voit le jour. Si des icônes sont tombées, un certain « Esprit » serait né de cette tragédie…

Mais Serge Lehman tue d’emblée le « suspense » quant à ce fameux « Esprit du 11 janvier ». Dès la première page, qui situe le début de son enquête durant l’été 2015, il écrit :

« Six mois après les attentats contre Charlie Hebdo  et l’Hyper Cacher de la Porte de Vincennes, il ne reste rien de l’Esprit du 11 janvier. […] Tout est comme avant. Tout est pire qu’avant. Le 11 janvier est mort. »

Mais alors quoi ? Ça y est tout est plié ? Chacun a pu faire jouer sa bonne conscience le temps d’une journée, décrocher le mot « fraternité » des frontons pour lui faire battre le pavé… et puis plus rien ? Retour au sacro-saint individualisme qui prédomine ? Ça, Serge Lehman ne s’étend pas dessus, il en fait juste l’amer constat. Ce qui l’intéresse, ce sont tous les faits qui ont permis l’émergence de ce phénomène rare, quasi unique, qui vous marque à vie, non pas seulement vous, mais une société entière.

En partant de la sortie du dernier roman de Houellebecq (le mage !) qui allait aussi faire la une de Charlie le jour de l’attentat, puis en passant au crible tous les événements et les réactions qui se sont enchaînées, jusqu’à cette chiure de pigeon sur l’épaule de Hollande au cours du défilé commémoratif où se sont bousculé les « Grands de ce monde », Serge Lehman relève tout pour faire résonner les coïncidences et ces menus événements qui mis bout à bout ont permis l’émergence de cet « Esprit » et la construction de ce qui s’apparente aujourd’hui à un mythe.

Car ne nous leurrons pas. Si aujourd’hui (d’autant plus avec les nouveaux attentats de novembre), le soufflet est retombé et cet Esprit s’est bien volatilisé, il n’en reste pas moins, et à leur corps défendant, que de nouvelles icônes sont nées.

J’ai beaucoup apprécié le traitement graphique de Gess pour coucher cette « Histoire ». Tout à la fois sobre et épais dans son encrage, il n’est pas sans me faire penser au graphisme de Mike Mignola sur « Hellboy » et ses séries connexes (qui comme par hasard traitent des personnages aux supers pouvoirs en s’inspirant des mythes et de l’Histoire). Gess ne s’encombre pas de couleur pour cet album. Tout est ici juste posé pour servir le propos de Lehman, tout en jonglant entre mythe et réalité. Il remplit donc parfaitement son rôle d’iconographe, tout en y insufflant sa touche personnelle et parfaire la réussite de cet album.

Car s’emparer d’un tel sujet était plutôt le genre d’exercice casse gueule, tant les récupérations tous azimuts ont malheureusement fleuries sur ces tombes (quand on y a pas craché…). Ici on évite le produit commercial pour nous proposer une lecture subjective et personnelle de cette tragédie ; si certains n’y verront que délire et élucubrations, j’ai quant à moi pris plaisir à découvrir cette relecture des événements qui façonna cet « Esprit du 11 janvier »… tout éphémère fut-il.

Cliquez sur les images pour les agrandir :

L’Esprit du 11 janvier – Une enquête mythologique, Serge Lehman et Stéphane Gess paru aux éditions Delcourt, janvier 2016

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

Ajouter un commentaire