Chroniques MusiqueTribune

« La bande son idéale de l’été » selon JAY-JAY JOHANSON

KLF – Chill Out

Read in english

Imaginez-vous en été au volant d’une vieille voiture américaine, décapotée. Conduisant de la côte est à la côte ouest vous croisez de grands espaces, des champs avec des animaux, des grillons dans les herbes hautes. Au hasard des stations sur l’auto radio, vous écoutez à faible volume de la country, des standards de jazz et parfois de la dance music.

Chill Out par KLF est l’album que j’avais enregistré sur une cassette et écouté non stop l’été 1990. Et presque tous les étés après celui-ci. A tel point que parfois je n’arrive pas à déterminer si les sons que j’entends viennent du disque ou de mon environnement. Chill Out ne fait plus qu’un avec les sons si particuliers de l’été – les enfants qui rient, les animaux, les trains qui passent etc. J’avais souvent l’impression de vivre au ralenti dans une peinture de Monet ou de Van Gogh.

Brian Eno a commencé à faire de l’ambient dans les 70’s, The art Of Noise ont rendu ce mouvement populaire grâce à Moments In Love en 1985. Mais c’est surtout quand Ornico Flow d’Enya a chassé le We Call It Acid de la tête des charts anglais en 1988 que la version pop de l’ambient est devenue un véritable phénomène. Pour la première fois, avec Chill Out, troisième album de Jimmy Cauty et de Bill Drumond, mais le premier sous le nom de KLF, nous entendions parler d’”Ambient House”. En une seule piste de 44 minutes bourrée d’effets sonores et de fragments de synthés annonciateurs des hits à venir du groupe, What Time is Love, 3AM Eternal and Last Train to Trancentral. Le tout ajouté à la pédale steel de Graham Lee, de samples d’In The Getto d’Elvis, d’Albatros de Fleetwood Mac, d’After The Love de Boy George et de vieux standards de jazz.

C’est aussi le début d’une période durant laquelle Alex Patterson sortira Little Fluffy Cloud avec son groupe The Orb plus tard la même année, avant de produire Higher Than The Sun pour Primal Scream en 1991.

Ecoutez Jay-Jay Johanson

Jay Jay Johanson site officiel – FacebookTwitter

[mks_separator style= »dotted » height= »4″]

[mks_button size= »small » title= »Tous les artistes de la bande son idéale de l’été » style= »rounded » url= »http://addict-culture.com/tag/la-bande-son-ideale-de-lete/ » target= »_self » bg_color= »#f5d100″ txt_color= »#000000″ icon= »fa-play » icon_type= »fa »] [mks_separator style= »dotted » height= »4″]

In english

 

Imagine yourself, in an old American car, roof top down, in summertime. Driving from the east coast to the west coast, passing open spaces, fields with animals, crickets in the high grass, and a random car radio channel on, low volume, playing country music, jazz standards and sometimes modern dance music.

This is the album that i recorded onto tape and listened to, on repeat, during the summer on 1990, and many summers after that. Sometimes I could not say if the sounds I heard came from the record or from the reality around me, Chill Out really became one with the traditional summer sounds we are so used to hear, animals, kids laughing, dogs barking, trains passing etc. I often felt like I was moving through a painting of Van Gogh, or Monet, in slow motion.

Brian Eno started making ambient music in the 70s, The Art of Noise made it more popular with Moments in Love 1985, and when Enya’s Orinoco Flow took over the top position from D-Mob We Call it Acieed on the UK singles chart in 1988, ambient pop music became huge. And on Chill Out, the third album of Jimmy Cauty and Bill Drummond, but the first under the name of KLF, we could for the first time read the term Ambient house. A 44 minutes track, full of sound effects, and early keyboard fragment of the KLF hit singles to come, What Time is Love, 3AM Eternal and Last Train to Trancentral. All together with the pedal steel of Graham Lee, mixed together with samples of Elvis Presley’s In the Ghetto, Fleetwood Mac Albatross, Boy George After the Love and old jazz standards.

This was also the beginning of what would be Alex Patterson’s The Orb who would release Little Fluffy Clouds later the same year 1990, and produce Primal Scream Higher Than the Sun in the summer of 91.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page