Chronique Musique Tribune

« La bande son idéale de l’été » selon PETER BREWIS de FIELD MUSIC

Ecrit par David Jegou

The Bangles – Eternal Flame

Read in english

J’ai quitté l’école primaire en 1989. J’avais 11 ans et je m’apprêtais à dire au revoir à mon enfance. Au même moment j’ai commencé à vraiment découvrir la musique et à flirter avec les filles.

Ces quelques mois chargés en émotion se sont déroulés au son d’une chanson, “Eternal Flame” par les Bangles. Le titre était sorti au printemps, mais une fois l’été arrivé, il nous a accompagnés dans cette transition de l’enfance à l’adolescence. Ce n’est pas surprenant, la chanson elle même semble passer de rimes tout droit sorties d’une crèche à une ballade sensuelle à fortes connotations sexuelles. Le morceau idéal pour que les élèves de la classe de Mr Selby puissent danser, s’embrasser, tomber amoureux puis se dire au revoir. J’ai juste après acheté “Everything”, l’album qui contenait “Eternal Flame” et je l’ai écouté tout l’été. Les Bangles sont en fait le premier groupe contemporain que j’ai vraiment aimé. Auparavant, j’aimais bien Bros et quelques productions Stock, Aitken et Waterman, mais j’étais surtout exposé à la musique qu’écoutait mes parents. Mais les Bangles étaient mon groupe à moi. Si je n’avais pas vu Debbi Peterson jouer de la batterie et chanter sur “Be With You” à Top Of The Pops, je doute que j’aurais voulu un jour commencer à jouer de cet instrument.

Site OfficielFacebookTwitter

Tous les artistes de la bande son idéale de l’été

In english

 

­

1989 was the year I left primary school. I was 11 and I was getting ready to say goodbye to my childhood while also discovering music and the opposite sex.

Those few emotionally charged months were fuelled by one song – Eternal Flame by the Bangles. It had been released the previous spring but by the time summer had arrived it had become the song by which my friends and I moved from childhood to adolescence. No wonder – The song itself seems to move from a naive music-box nursery rhyme to a sensuous and sexually charged ballad. It was perfect for the boys and girls of Mr Selby’s class to dance and kiss to, and to fall in love and say farewell to. After Eternal Flame I got the album “Everything” and listened to that the whole summer. The Bangles were the first contemporary band I really liked. I’d previously liked Bros and the various Stock Aitken and Waterman productions, and I’d also heard a lot of my parents records too. But, I felt the Bangle were mine! Without seeing Debbi Peterson drumming and singing “Be With You” on Top Of The Pops, I doubt I would have wanted to start playing drums.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

Ajouter un commentaire