Littérature Jeunesse

« La Petite Écuyère » de Charlotte Gingras. Une petite fille et un poney.

Dans le village de Justine, chaque année vient le grand photographe, toujours accompagné de son poney.
Et chaque année, Justine, qui a peur de tout, se cache pour échapper à la photo et surtout à ce poney qui la terrorise.
Pas de chance pour cette nouvelle séance, sa maman l’attrape, la coiffe et l’emmène. Et en plus Justine passera en premier !
Une torture ! Un poney qui sent très fort, des enfants qui se moquent, des mères qui s’impatientent et Justine qui n’ose toujours pas ouvrir les yeux.

À ce moment-là, l’histoire prend un tour inattendu et se transforme en une sorte de conte classique.
Justine va grandir d’un coup, devoir affronter ses peurs, aidée par ce petit poney dont elle avait si peur. Une amitié, loin des regards malveillants, va naître entre ces deux êtres cabossés par la vie. Car pour le petit poney, la vie n’est pas simple non plus.

ecuyere
La présentation en double page – une page écrite pour une page illustrée – est très réussie. Les dessins vaguement enfantins sont agréables et les couleurs magnifient l’histoire de la petite Justine.
Le texte est très joliment écrit. L’utilisation du passé simple lui donne ce côté classique, qui intrigue souvent les jeunes lecteurs.
Et bien sûr, cette petite Justine, peureuse et qui malgré tout surmonte des épreuves difficiles, est une source d’inspiration.

La Petite Écuyère de Charlotte Gingrasillustrations de Gérard DuBois
Grasset jeunesse – janvier 2018
  •  
    8
    Partages
  • 6
  •  
  •  
  • 2
  •  
  •   
Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer