Littérature Jeunesse

« Le Loup pas malin du tout » : stratégie de prédation

Tony Ross n’est pas un inconnu dans la littérature jeunesse. Cet auteur et illustrateur britannique publie régulièrement depuis au moins quatre décennies. En France, on le retrouve chez Seuil, Hachette et naturellement Gallimard. Le Loup pas malin du tout est un conte classique comme il en a écrit des dizaines. Il n’est pourtant pas dépourvu d’intérêt.

Monsieur Loup est un sacré coquin, le roi des ruses et des déguisements ! Dès qu’il a un petit creux, il cache sa tête dans un sac en papier et ment sur son identité : « Bonjour petit mouton, je suis monsieur Martin. Tu es mignon à croquer. Tu viens, on va se promener ? » Très vite la bergerie s’affole et les mamans brebis répètent à leurs petits : « Monsieur Loup est un vilain, surtout ne le suivez pas, ou vous finirez dans son estomac ! » Heureusement, le loup n’est vraiment, vraiment, pas très malin et tout est bien qui finit bien !
Présentation de l’éditeur

L’histoire ne surprendra personne. Dès lors qu’un loup et des moutons sont associés dans un album destiné aux plus jeunes, il s’agit toujours, ou presque, de prédation, de survie, de cohabitation impossible entre espèces. La particularité de celui-ci tient en l’idiotie de tous les protagonistes. Le loup se déguise très sommairement pour ne pas être reconnu et multiplier ses chances de succès. Les moutons ne parviennent pas à confondre le loup et en viennent à imaginer qu’ils sont entourés par une horde de prédateurs hostiles…

Les dessins de Tony Ross s’inscrivent dans un genre pastel qui ravira les plus jeunes. Dominés par les teintes bleues et vertes, ils prennent pour cadre les prairies dans lesquelles s’épanouit un troupeau de ruminants dont la quiétude est troublée, comme nous l’avons vu, par l’irruption d’un loup… Comme c’est souvent le cas dans la littérature jeunesse, cet album est pourvu d’une morale aisément identifiable : en cherchant à mystifier les moutons, le loup commet une grave erreur de jugement qui précipitera sa chute.

Notons que plusieurs détails viendront égayer la lecture : l’anthropomorphisme (un vieux mouton en gadot portant des lunettes, des agneaux jouant au petit train ou des séances de prévention se déroulant à la manière des présentations PowerPoint) ; l’imperturbable naïveté des moutons ; le jusqu’au-boutisme du loup ; et une chute qui n’a jamais aussi bien porté son nom…

Les plus jeunes ne bouderont pas leur plaisir !


 

Le Loup pas malin du tout de Tony Ross

traduit de l’anglais par Marie Ollier

 

Gallimard Jeunesse,  13 février 2020

 

Site web Facebook Instagram Twitter

Le-loup-pas-malin-du-tout


Image bandeau : Veggiewombat

 

  •  
    309
    Partages
  • 308
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •   
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page