Chronique Musique

The Proper Ornaments – Mission Bells : l’ascension tranquille vers les sommets

Neuf mois à peine après la sortie de Six Lenins, The Proper Ornaments sont de retour avec Mission Bells. Comme le précédent, le disque est sorti chez Tapete Records, label de qualité basé à Hambourg qui a signé des noms aussi élégants que ceux de Peter Astor, Bill Pritchard, Lloyd Cole ou encore Robert Forster.

L’idée de ce 5e album a germé lors des répétitions qui ont ponctué leur tournée européenne début 2018. Les membres fondateurs du groupe (James Hoare – qui a officié chez Ultimate Painting et Veronica FallsBobby Syme et Max Oscarnold – également membre de Toy) ont convié sur ce disque Nathalie Bruno, alors recrutée pour jouer de la basse sur cette tournée.

L’enregistrement s’est déroulé dans le même studio et les mêmes conditions que ceux de l’album précédent, enrichis d’un Moog et d’une multitude d’instruments électroniques, ce qui confère à ce disque une richesse dans le son et une maturité mélodique remarquables dès la première écoute.

mission bells

Sur les 13 titres qui composent Mission Bells, on retrouve cette pop à la fois mélancolique, un peu sombre et légèrement nonchalante qui fait la personnalité du groupe. Et toujours un don pour les mélodies simples. Une attention particulière a été portée sur le son, ce qui tranche avec le style plus dépouillé de Six Lenins. Il faut dire que ce dernier avait été abordé par le groupe comme un disque récréatif et enregistré en seulement deux semaines.

Si l’on pouvait regretter une certaine monotonie sur Six Lenins, Mission Bells semble plus abouti. The Impeccable Lawns par exemple, le titre le plus long de l’album, doté d’une mélodie plus complexe, est un véritable enchantement et n’est pas sans rappeler les fulgurances du Velvet Underground. À l’écoute de ce disque, les influences majeures du quatuor londonien planent toujours au-dessus de nos têtes, mais elles sont moins nettes, plus entremêlées. L’identité du groupe en ressort plus affirmée.

mission bells
The Proper Ornaments/Jeremy Jay

On arpente l’enchaînement de ces chansons comme une promenade tranquille, sans s’interrompre au moindre dénivelé mais en appréciant chaque variation de paysage et de lumière. On déambule entre une ballade 60’s subtilement teintée de folk convoquant les Beatles (Flophouse Calvary), des sonorités électro (Strings Around Your Head), une section rythmique qui se fait plus sèche, à la manière de Swell, sur Broken Insect

La figure tutélaire de Jesus & Mary Chain (période Darklands) est bien sûr toujours présente, notamment sur le beau et vaporeux The Park, ainsi que sur Tin Soldiers, qui clôt superbement l’album de façon apaisée, semblable au On The Wall des grands frères écossais.

Sur Cold, on atteint un sommet. Avec son clavier renversant, ce petit bijou de pop illuminée tire une sorte de trait d’union parfait entre les Beatles et le Velvet Underground. La phrase mantra « How d’you get to be so cold » est d’ailleurs reprise comme un écho dans Purple Heart qui ouvre le disque. La voix de James Hoare, douce sur le magnifique Echoes, légèrement voilée sur The Park, fait toujours des merveilles. Marqué par des variations climatiques modérées, Mission Bells peut facilement s’écouter en boucle comme une seule et même chanson.

Si Mission Bells forme un bel ensemble cohérent, c’est aussi et surtout un disque « cocon ». On se laisse irrésistiblement envelopper par son écrin ouaté et réconfortant. Il nous plonge et nous maintient dans un état proche du songe ou du rêve éveillé.

Assurément, cet hiver, il sera le compagnon idéal de ces grises matinées que l’on souhaite prolonger le plus longtemps possible, à l’abri du tumulte.


 

Mission Bells par The Proper Ornaments

 

Sorti chez Tapete Records le 28 février 2020

 

Site webFacebook Instagram Twitter


Photo à la une : Jeremy Jay

  •  
    199
    Partages
  • 198
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •   
Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer