Mort à la poésie

Épisode 40 : Roberto Bolaño

Roberto Bolaño
Roberto Bolaño – Oeuvres Complètes I – Traduit de l’espagnol (Chili) par Robert Amutio et Jean-Marie Saint-Lu – Éditions de l’Olivier

Salut à vous,

Je n’avais pas prévu de mettre en hibernation Mort à la poésie pendant deux mois, mais j’avais envie de nouveaux défis, c’est pourquoi je vous ai proposé les lectures de deux romans : Le Rêve d’Émile Zola et Ursule Mirouët d’Honoré de Balzac.

Il a beaucoup été question de poésie ces deux derniers mois, dans les médias, sur les réseaux, comme si celle-ci était l’alternative idéale à la morosité ambiante, bouée de sauvetage pour esprit désœuvré.

Alors que les choses vont revenir à l’anormal, nous pouvons craindre un recul de cet intérêt soudain. C’était donc pour moi le moment de reprendre du service !

En février paraissait aux Éditions de l’Olivier le premier volume des Oeuvres Complètes de Roberto Bolaño, cet écrivain chilien décédé à 50 ans, dont le roman posthume 2666 fut un événement mondial. Dans ce premier volume de plus de 1200 pages, une grosse moitié est consacrée à son oeuvre poétique, jusqu’à présent très peu connue en France. J’ai choisi de vous lire deux de ces poèmes, traduits par Robert Amutio et Jean-Marie Saint-Lu.

Bonne écoute !

 

 

RssiTunesSpotifyDeezerPodcloud

Retrouvez tous les épisodes de Mort à la poésie

Illustration : Cécile Le Berre

  •  
    71
    Partages
  • 70
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •   
Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer