Mort à la poésie

Épisode 76 : Ocean Vuong

Ocean Vuong
Ocean Vuong – Ciel de nuit blessé par balles – Traduit de l’anglais (États-Unis) par Marc Charron – Mémoire d’encrier 2018

Salut à vous,

La semaine dernière je vous présentais le poète Rodney Saint-Éloi, il est temps désormais de s’intéresser aux publications de la maison d’édition qu’il a créée en 2003 à Montréal.

Aujourd’hui, le jeune poète et romancier américain Ocean Vuong, né en 1988 au Vietnam, dont la mère est une enfant de la guerre. Vous avez sans doute entendu parler d’Ocean Vuong en début d’année lorsque les éditions Gallimard ont fait paraître la traduction de son premier roman très remarqué Un bref instant de splendeur.

Quelques années auparavant, Mémoire d’encrier publiait son premier recueil de poèmes, couronné du prestigieux prix T.S. Eliot, traduit en français par Marc Charron sous le titre Ciel de nuit blessé par balles.

C’est beau, c’est brut, ce recueil est l’un des plus beaux que j’ai pu lire ces derniers mois.

Bonne écoute !

 

RssITunesSpotifyDeezerPodcloud

 

Retrouvez tous les épisodes de Mort à la poésie

 

Illustration : Cécile Le Berre

  •  
    15
    Partages
  • 15
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page