Interviews

Les Canadiens de Naked by the Fire vous embarquent dans leur folk rock inspiré !

Je suis allé à la rencontre du groupe Canadien Naked by the Fire qui a sorti un magnifique album de folk rock au printemps dernier, The Long Way to Lavapiés, mixé et mastérisé par le guitariste/chanteur du groupe rock Musicsova Vincent Chevalier. L’album est disponible sur leur Bandcamp et sur les plateformes de streaming. On y retrouve différentes influences de Bob Dylan à Big Thief.

Pouvez-vous présenter le groupe, comment vous vous êtes rencontrés et depuis combien de temps vous jouez ensemble ?

Nous sommes Naked by the Fire, un groupe de folk rock couramment situé à Victoria en Colombie-Britannique, Canada. Mon c’est Jacob, (je suis le francophone du groupe), je joue de la guitare, de la basse ici et là et je suis aussi chanteur. Jeremy joue de la guitare, il est chanteur et il joue du piano. Finalement, Clayton est notre batteur et il joue du piano de temps en temps aussi. Jeremy et moi, on s’est rencontrés à l’autre côté du pays, à Halifax pendant nos études de premier cycle, il y a déjà sept ans, en jouant une chanson de Bob Dylan sur les escaliers de notre résidence. Mais nous n’avons pas commencé à écrire et à composer nos propres chansons en tant que groupe avant que nous devenions colloques deux ans plus tard. Pendant la pandémie nous avons décidé de poursuivre la musique à plein temps et on a déménagé à Victoria. C’est là où Clayton à fait notre connaissance dans un magasin d’instruments. Il nous à demandé si nous avions besoin d’un batteur et depuis ce temps là il fait partie du groupe !

Pour essayer de décrire votre style musical, dites-nous vos principales influences et ce que vous écoutez en ce moment ?

C’est bien clair que, comme la plupart des musiciens qui se trouvent dans notre genre, nous sommes extrêmement endettés des classiques comme Bob Dylan, Neil Young, Leonard Cohen, Joni Mitchell, Van Morrison. À part les classiques, par contre, nous sommes accros de The War on Drugs, Leif Vollebekk, The Tallest Man on Earth, Waxahatchee, Phoebe Bridgers, Big Thief pour en nommer quelques-uns. Il y a tellement de bonne musique ces jours-ci. Tout court, la plupart du temps nous aimons n’importe quelle musique avec de bonnes paroles, beaucoup d’énergie et qui peut transporter ses auditeurs ailleurs. C’est vraiment ça qu’on recherche dans notre musique.

Je crois que vous exercez le métier de bûcheron pour gagner votre vie, de quelle manière cela se ressent dans votre musique et dans vos textes ?

Au fait, nous faisons justement l’opposé hahah; nous sommes reboiseurs au nord de la Colombie-Britannique. Au fait c’est de là d’où vient le nom de notre groupe. Nous habitons dans la forêt, complètement à part de la civilisation, vivons dans nos tentes, sommes à l’extérieur chaque jour à faire un boulot complètement dingue et hyper difficile. Au fait, tout simplement d’être si exposé au éléments pour si longtemps, on se sent souvent complètement nus. Quant à nous, c’est de quoi célébrer. Nous sommes vraiment attiré par ce mode de vie, et nous aimons l’intensité et l’honnêteté de cette expérience. À part ça, ce genre d’expérience demande le meilleur de tout le monde qui y participe – un sens de l’humour incomparable, une bonne communauté, de bonnes soirées de fête ! C’est donc une progression naturelle que nous aimons cette sensibilité dans la musique aussi.
De plus, économiquement, c’est le meilleur boulot pour nous puisque nous pouvons bosser super fort pendant trois mois et ensuite nous pouvons poursuivre la musique à temps plein pour le reste de l’année. Par exemple, nous venons justement finir notre saison en août, et maintenant nous avons neuf mois pour donner tous les concerts qu’on peut. C’est pour ça que ça nous à pris si longtemps à répondre à cette entrevue ! Désolé !
Mais au fait, nous ne chantons jamais directement à propos de notre boulot. Mais la chanson la plus proche de nos expériences de reboiseurs est Westbound. La plupart de la chanson se déroule à un festival au nord de la Colombie Britannique que nous avons assistés pendant une saison de planting.

Cet album, The long way to Lavapiés, est disponible pour l’instant en digital sur Bandcamp. Est-ce qu’il est prévu une sortie « physique » en Cd et/ou en vinyle ? Et avez-vous prévu de faire des concerts dans les prochains mois ?

L’album est maintenant sur Spotify et tout autres plateformes numériques ! Nous avons aussi fait des Cds-maisons que nous vendons à nos concerts. Nous avons joué plusieurs concerts à Victoria ce dernier mois et nous allons continuer de donner des concerts pendant le mois d’octobre. Mais, en novembre nous allons prendre la route et faire une tournée à travers le Canada !
Nous allons commencer à Vancouver le 4 novembre et nous finirons en Nouvelle-Écosse sur la côte est en décembre. En ce moment, nous avons une vingtaine de dates d’alignées. Nous espérons bientôt nous rendre en France !

À Bientôt !!

 


 

 

Naked by the Fire – The Long Way to Lavapiés

juin 2021

Site webFacebookInstagram

 


Image bandeau : Arielle Beaupré

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page