Chronique Musique Musique

Nicole Willis & The Soul Investigators

Ecrit par Beachboy

NicoleWillis_HappinessInEveryStyle_Album_MainImage

Alors que je me préparais gentiment à vous conseiller Happiness In Every Style, l’excellent nouvel album de Nicole Willis and The Soul Investigators, quelle ne fut pas ma surprise de découvrir que la reine de la soul new-yorkaise et ses fidèles chevaliers finnois venaient fouler le sol finistérien à deux pas de chez moi !

J’avoue que, lorsque je lis une sentence d’un sympathique plumitif souvent parisien, du genre « à voir absolument sur scène« , mon sang ne fait qu’un tour, je fulmine, j’ai les naseaux qui rougissent. Ce n’est pas que je n’aime pas les concerts, mais dans certains coins reculés de province, les occasions de sortir sont rares, surtout si on n’est pas fan de Shaka Ponk et Raphael

Ceci dit, Nicole Willis and The Soul Investigators sont à voir absolument sur scène, la soul, ça peut-être très beau sur disque (et Dieu que celle de Nicole Willis est belle) mais sur scène, ça prend encore une autre dimension.

Ce premier vendredi d’octobre, je cirai mes plus jolies chaussures, sortis mon plus beau costume et me rendis, rutilant comme un camion américain, à La Carène, admirer Nicole et ses copains pour 90 minutes de soul version Motown.

Les Soul Investigators sont sept sur scène, comme les nains, aucun Simplet ni Grincheux à l’horizon mais Jukka, Antti, Seppo et autres Sami. On pourrait mégoter sur quelques bizarreries vestimentaires (un beau marcel, un nœud-pap orange et autres chapeaux informes), musicalement, les Soul Investigators assurent parfaitement, cuivres, guitares, orgues, tout est là, parfaitement en place. Ça balance, ça groove, les solos sont juste nickels et ne virent pas à la démonstration stérile, les gars sont là pour soutenir leur chanteuse (un instru pour commencer un autre en rappel, histoire de ne pas se faire oublier) et jouent juste, restant dans l’ombre, à l’exception du trombone Erno Haukkala, gigantesque boule d’énergie.

La star, c’est quand même Nicole Willis, toute jolie avec sa petite robe blanche et noire, une voix sublime, une vraie étoile sans se la jouer diva, avec son petit sourire en coin en permanence, très cool avec le public, très vite conquis. En quelques secondes, on n’était plus à Brest en 2015 mais à Memphis ou Detroit dans les 70’s. Le groupe fait la part belle au nouvel album, du premier single One In A Million à Let’s Communicate en passant par l’émouvant Angel mais n’oublie pas de nous replonger dans les standards extraits de Keep Reachin’ Up et Tortured Soul.

Le concert fut magnifique, touchant et groovy, lumineux et simple. Si ce n’est pas de l’amour, je ne sais pas ce que c’est.

Happiness In Every Style est donc le troisième album de Nicole Willis and The Soul Investigators, après l’excellent Tortured Soul paru en 2013. Toujours soutenu par Jimi Tenor, le groupe retourne aux sources de la Motown, pour un album gorgé de groove et de sensualité électrique.

Comme Sharon Jones, autre grande diva de cette Retro-Soul, la musique, même si clairement marquée par le passé divin de la musique black des années 60-70, est incroyablement vivante et moderne. Ca claque, ça vibre, ça bouge, on se rêve Isaac Hayes ou Curtis Mayfield, Paint Me In A Corner devrait être un tube planétaire. La production est parfaite, finement ciselée aussi bien sur les titres les plus dansants que les splendides ballades telles qu’Angel ou Thief In The Night.

Alors qu’on s’engage vers les frimas de l’hiver, offrez-vous de la chaleur et du bonheur (dans tous les styles !) avec Nicole Willis And The Soul Investigators.

Happiness In Every Style est disponible depuis le 02 octobre à Brest et partout ailleurs grâce à Timmion Records/Differ-Ant.

Le site de Nicole WillisFacebook Officiel – Page artiste chez Timmion

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

1 commentaire

Ajouter un commentaire