Littérature Francophone

Laure Limongi, l’héritage corse entre ses mains

Laure Limongi
evening sun // Macmaus // Pixabay // 2014
Ecrit par Adrien Meignan

Laure Limongi est née en Corse. Elle est l’auteure d’une dizaine de livres entre poésie et roman. On ne peut tenir pas la mer entre ses mains est son premier roman qui se déroule en Corse. C’est aussi un texte creusant son imaginaire. Peut-être que l’histoire de Huma, l’héroïne, ne pouvait que se dérouler dans ce territoire au caractère puissant. Mais au-delà d’une fiction régionale, l’écrivaine construit une œuvre autour de l’héritage. Le prologue annonce le retour aux origines, que Huma vit avec peine et angoisse. Il est écrit à la première personne et se termine par une question « Où est mon héritage ? ». Ainsi, Huma peut devenir un personnage et son histoire être racontée.

Le « je » disparaît pour laisser place à Huma, fillette vivant à L’Alcyon, la demeure familiale. Cette maison abrite toute une galerie de personnages qui se confrontent, chacun possédant fermement son caractère. Dans cet univers chaotique et bienveillant, Huma semble se fondre et tente en même temps de s’imposer. Cette famille corse pourrait sembler bien banale et paisible s’il n’y avait pas ce secret vers lequel le roman va nous amener. D’ici-là nous voyons les ego de May, la grand-mère qui gère d’une main de fer la vie de la petite fille, de Lavi son père taciturne et d’Alice la mère plus effacée. L’arbre généalogique est complexe mais le temps en fait son affaire.

Cette fresque romanesque est d’une grande maîtrise. Laure Limongi nous emmène chez des personnes remplies de contradictions. Entre la misanthropie de May et les colères de Lavi on voit grandir Huma. Elle est née la même année que la création du FLNC. Elle devient ainsi une métaphore de la recherche d’identité que connaîtra l’île. Huma est forte et va se sortir de cette entrelacement de racines en se réfugiant dans une solide solitude. L’écriture de Laure Limongi porte cette fresque intime. On ne peut pas tenir la mer entre ses mains n’est pas un hymne corse mais une fiction sur un héritage. Ce roman contient l’insaisissable d’une vie humaine pour, le temps d’une lecture, le cerner et le considérer.

On ne peut pas tenir la mer entre ses mains de Laure Limongi
Paru aux éditions Grasset, le 28 août 2019
  •  
    35
    Partages
  • 35
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

Ajouter un commentaire