Littérature Etrangère

Orfeo de Richard powers : L’art de la fugue

Orfeo

Un nouveau roman de Richard Powers sur la musique. Exit la musique lyrique et les droits civiques des noirs américains dans les années 60 du fabuleux Le temps où nous chantions et place à la musique expérimentale de Peter Els dans Orfeo, paru dans la collection Lot 49 du cherche midi.

Peter Els a donné sa vie à la musique et à l’exigence d’une oeuvre non conformiste. En fin de parcours, il ne donne plus que quelques cours et s’improvise physicien, chimiste à la maison.

Homme plutôt solitaire, il appelle le 911 le soir où sa chienne meurt. Evénement tragique pour lui et début de l’engrenage qui va l’emmener très loin.

Les secours arrivent, l’aident de leur mieux mais surtout remarquent dans une chambre tout un bric à brac de chimie qui les interpelle. Els se défend doucement tellement la chose lui semble naturelle, s’explique et les choses en restent là. Un petit peu ébranlé finalement par les questions posées, il se rend sur internet et fait des recherches censées le rassurer : anthrax, guerre chimique, ebola etc…

Les autorités vont se mêler bien sûr, de la vie de Peter Els, et lui, abasourdi de voir sa maison investie par les autorités, va prendre la fuite.

Roman sur la musique car Richard Powers retrace le parcours de son héros, à travers  ses études de musique et jusqu’à ses dernières œuvres mais aussi roman sur la paranoïa des autorités des Etats-Unis, n’hésitant pas à s’en prendre de manière véhémente à un homme de 70 ans qui n’a jamais eu affaire à la police.

Histoire d’une vie également, vécue à travers la passion de la musique qui dévore tout : le mariage, les relations avec les autres, l’amour pour sa fille.
Pendant son périple à travers les Etats-Unis, Peter Els se remémore différents événements, les choix qu’il regrette parfois. Il fait une sorte d’examen de conscience et ce retour en arrière s’avère salutaire pour lui. Il lui permet de remettre des choses en ordre et même d’en discuter de vive voix avec les personnes concernées.

Orfeo de Richard Powers, traduit de l’américain par Jean-Yves Pellegrin, paru aux éditions Le Cherche Midi, août 2015

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
Tags
Afficher plus

Articles similaires

3 commentaires

      1. Ok. Merci pour l’avis. Je trouve que Powers présente toujours un angle intéressant, même si les développements ne tiennent pas les promesses. Un point sur le site : je n’ai pas été prévenu automatiquement que tu avais répondu à mon commentaire. Est-ce possible ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer