Littérature Francophone

« Les parapluies d’Erik Satie » de Stéphanie Kalfon : de sarabandes en états d’âme

Les parapluies d'Erik Satie de Stéphanie Kalfon
Robert Dockow / Unsplash
Écrit par Célina Weifert

Erik Satie, le dandy, l’excentrique, le mystique, le gymnopédiste et l’homme triste, celui qui ressentit bien des fois dans sa vie « grosse peine ». C’est cette blessure que Stéphanie Kalfon met en lumière dans un premier roman très réussi. Point d’inquiétude si vous offrez ce livre pour Noël : vous ne passerez pas pour la (le) rabat-joie de service qui déprime son entourage parce que les fins d’années lui filent le bourdon. Non, au contraire. Les notes des Parapluies d’Erik Satie sont certes mélancoliques mais aussi claires, facétieuses. L’écriture de Stéphanie Kalfon s’ornemente d’une belle fantaisie. Il y a de l’élégance, du rythme. De la douceur également. Il n’en fallait pas moins pour rendre hommage au musicien. Composée de tableaux, de saynètes, de mouvements, cette biographie très personnelle met en scène Erik Satie à différents épisodes de sa vie. Et on l’aime, ce personnage, ce « Jack-in-the-box » qui, après des irruptions parfois spectaculaires sur le devant de la scène, irritant ou amusant ses contemporains, se retranche dans la boîte de ses souvenirs et de ses déceptions. Nul doute que ce cadeau saura séduire, touchant et délicat. A (s’) offrir donc !

Stéphanie Kalfon

A offrir aux amateurs de curiosités. Ce roman leur entrouvrira les portes d’un cabinet renfermant les manies et mystères d’Erik Satie. Il les fera ainsi pénétrer dans la minuscule chambre de « La Maison des Quatre Cheminées » à Arcueil dans laquelle il finira sa vie misérablement avec deux pianos tout désaccordés, « une multitude de faux cols », « des piles de piles de papiers musicaux et partitions », et « quatorze parapluies noirs identiques ». Il accompagnera aussi les lecteurs dans les nuits fantasques passées au Chat-Noir où le temps semble s’être arrêté à « l’Heure Verte », arrosée de chartreuse qui sera fatale au musicien.

A offrir également aux amoureux et connaisseurs de Satie. Ils assisteront aux différentes étapes de son parcours musical à travers ses rencontres, et ses colères. Ils sauront reconnaître les titres de ses œuvres qui ouvrent les chapitres et rythment les pages. Ils retrouveront même certaines de ces curieuses indications qui figuraient dans ses partitions pour accompagner les interprètes dans leur jeu, comme si le récit nous guidait nous aussi, doucement et de façon ludique, dans notre lecture afin de mieux entrer dans l’imaginaire mélancolique de cet homme vibrant et blessé : y regarder à « deux fois. Se le dire. A plat. Blanc. Toujours. Pareillement. Du coin de la main (…) ». Ils repéreront en outre çà et là, s’entremêlant au récit, des citations d’Erik Satie himself, qui a écrit dans plusieurs revues.

Et bien sûr un livre à offrir à tous ceux qui aiment les compositions de mots, les univers de fiction qui font entendre une musique particulière, modèlent à leur façon le réel pour le rendre un peu plus magique, un peu plus fou, un peu plus beau.

Les parapluies d’Erik Satie de Stéphanie Kalfon
Editions Joëlle Losfeld, février 2017

Retrouvez toutes nos suggestions de livres à offrir pour les fêtes

Ajouter un commentaire