Littérature Jeunesse

« Le Renard et l’Étoile » de Coralie Bickford-Smith : de l’ombre à la douceur

renard etoile
Le renard et l'étoile / Gallimard jeunesse / Célina Weifert
Ecrit par Célina Weifert

Cet album est fabuleux. Le lire, c’est partager un moment doux et beau. Ses mots touchent au cœur et son inventivité graphique régale les yeux. Il ne pouvait donc, bien sûr, que figurer dans la liste des finalistes du Prix Libr’à Nous 2018 dont Addict-Culture est partenaire !

Coralie Bickford-Smith signe ici son premier album et c’est un véritable cadeau. Elle nous raconte l’histoire d’un petit renard craintif à la recherche de son amie Étoile qui, une nuit, ne paraît pas. Elle seule lui donnait la force, avec sa douce lumière, de sortir de sa tanière et de se faufiler à travers les grands arbres.
Alors, pour la retrouver, il s’arme d’un bien grand courage et ose affronter seul la forêt ; d’épais buissons de ronces en clairières apaisées, d’arabesques sinueuses en lignes claires et droites, de mots qui s’affolent en paroles qui se chuchotent, tout ce que traverse et ressent Renard s’inscrit dans un instant de grâce en clair-obscur. Magie du récit, magie d’une étoile…

Coralie Bickford-Smith est connue en Angleterre pour être l’illustratrice de la collection Clothbound Classics des éditions Penguin. Elle orne les couvertures de ces titres du patrimoine littéraire de délicieuses arabesques se référant – et elle s’en réclame, fascinée depuis toujours – aux motifs de William Morris, designer, poète et imprimeur du XIXe siècle, qui initia le mouvement Arts & Crafts, l’équivalent de l’Art Nouveau en France et en Belgique.

Et d’arabesques, de motifs se répétant et se déployant à l’infini, le renard et l’étoile en est truffé. On y voit des feuilles, des épines, des lapins dans leurs terriers, des insectes qui grouillent… se déployant sur des double-pages. Et alors que les motifs de Morris sont de couleurs éclatantes, ceux de Coralie Bickford-Smith restent sombres, dans une dominante gris-noir. Ténèbres nocturnes et densité obscure de la forêt… Pari audacieux pour un album jeunesse. Mais ce n’est que pour mieux faire ressortir la clarté de l’étoile et surtout le si bel orange de Renard. Les pages sur lesquelles il apparaît sont merveilleuses, d’une grande tendresse. Oui, Coralie Bickford-Smith est une magicienne.

Une magicienne de la douceur et aussi une magicienne de l’étonnement. Ses effets graphiques sont très variés, chaque page tournée réserve une surprise. Le sombre alterne sans cesse avec la lumière, les lignes des arabesques s’entrelacent avec les lignes droites de la pluie qui tombe, de l’éclat des étoiles ou des grands arbres, les vues d’ensemble laissent la place aux gros plans… La typographie, elle aussi, se métamorphose, change de cadre, bien au centre, classique, d’une page, ou éclatée, se cachant parmi les ronces et les feuilles.

Toutes ces variations reflètent les émotions de Renard, sont autant d’étapes qui le font grandir et lui apprennent à vivre en l’absence de son amie. Au terme de sa quête, il comprend qu’Étoile n’a pas disparu à tout jamais : elle reste là, au fond de son cœur, pour illuminer buissons et chemins.

Le renard et l'étoile - Extrait

Feuilletez !

Coralie Bickford-Smith nous offre un album qui donne de la force et rassure : on peut toujours se réchauffer dans l’amour que nous porte nos proches et puiser dans son propre courage et sa propre lumière. Saisir le beau, saisir la joie, suivre son étoile et ses rêves… Une histoire pour chacun(e), petit(e) ou grand(e), aux belles résonances avec ce poème de William Blake dont l’autrice s’est inspirée, Eternity.

Et pour vous plonger dans l’univers de Coralie Bickford-Smith, voici son site et l’entretien qu’elle a accordé à The Guardian en 2015.

Le Renard et l’Étoile de Coralie Bickford-Smith
traduit par Marie Ollier – éditions Gallimard Jeunesse – janvier 2018
  •  
    11
    Partages
  • 10
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •   

Ajouter un commentaire