Littérature Francophone Philo

Solange te parle, et c’est très très intime !

Ecrit par Marianne S.

Débarqué sur les tables des librairies le 1er février, le titre Très intime de Solange est publié chez Payot. Présenté comme une investigation dans la vie sexuelle des femmes françaises, il est l’occasion d’aborder un thème chaud bouillant.


Beaucoup d’entre vous connaissent déjà Solange, grâce à sa chaîne Youtube, sobrement nommée Solange te parle. Loin de laisser indifférent, son style et sa voix entraînent le plus souvent une réaction assez nette : franche admiration ou révulsion complète.

De son vrai nom Ina Mihalache, Solange officie en vidéo depuis novembre 2011. Comédienne et artiste plasticienne, elle y aborde une flopée de sujets, au gré de ses humeurs : un dictionnaire franco-québécois, des recettes, ou comment dire je t’aime (qui compte actuellement 1 402 060 vues). De plus, elle n’hésite pas à parler de sexualité avec des sujets variés tels que les vulves ou l’accouplement. On décèle là un intérêt pour la vulgarisation scientifique (très accessible) et surtout l’envie d’aborder des sujets peu traités.

Le recueil est né d’une envie d’aller à la rencontre d’autres femmes. Vingt femmes, toutes très différentes, avec plus ou moins d’expériences, mais pour chacune un point commun : l’envie de se raconter de façon décomplexée. Sont abordés les thèmes de la confiance – en soi, aux autres – la masturbation, les pannes, l’éjaculation féminine, la pornographie et l’homosexualité.

« À quoi ressemblaient les mises en garde de ta mère concernant la sexualité ?
– Je me souviens, j’étais en CE1 ou en CE2, et elle estimait que je devais mieux comprendre les choses, alors elle m’a dit : « Surtout, si un garçon te demande d’aller aux toilettes avec lui, tu n’y vas pas ! »

Le but de ces entretiens est d’induire le questionnement, la discussion. Cela permet aussi de s’affirmer et s’affranchir des modèles de magazines. La parole ainsi offerte permet de se poser des questions sur soi et son rapport à l’autre, de se sentir libre de vivre sa sexualité en fonction de ses envies et non en fonction des autres.

« Comment définirais-tu vos habitudes sexuelles ?
– Ça dépend des fois. Des fois, c’est quand on est devant la télé. Enfin, c’est pas la télé, c’est un vidéoprojecteur. Ça commence toujours par les préliminaires – toujours. Mais, du coup, c’est chouette, parce que ce sont des préliminaires qui sont bien (rires). Et ça dure pas mal de temps parce qu’on aime bien, parce que c’est cool. Et puis après, eh ben après, ça dépend de l’humeur (rires). »

Ce qui est donc intéressant et admirable dans le projet est le fait qu’il propose des expériences et des regards très différents, sans parler de norme. Très intime donne la parole simplement, ouvre la possibilité de parler du plaisir et du désir féminin, et tout ce qu’ils appellent comme questions personnelles et introspectives. Il devient ainsi sujet de débat et de discussion, et se présente comme un manifeste pour l’indépendance des femmes, et leur capacité à vivre leur sexualité avec plaisir et, surtout, comme elles l’entendent.

« Comment s’exprime la curiosité des hétéros à ton égard ? 
– Des questions reviennent tout le temps quand on parle avec des mecs ou des meufs hétéros. « Mais quand est-ce que vous savez que c’est fini ? », « Mais qu’est-ce que vous faites ? ». Le « qu’est-ce que vous faites ? », c’est un peu bizarre, hein. Franchement, les gens qui demandent ce qu’on fait, on ne comprend pas trop leur sexualité à eux. » 

Ce qui est moins agréable cependant, c’est le style choisi : retranscription exacte de l’oral et manque de reformulation claire, qui ont tendance à desservir le propos. Il en est de même pour le niveau de langage, très cru et familier selon les témoignages.

D’autres textes sur le sujet, comme Le rapport Hite – l’immense enquête révolutionnaire sur la sexualité féminine, initialement publiée en 1976 et réactualisée en 2002 – ou le fascinant et génial Le chœur des femmes du médecin gynécologue Martin Winckler placent la barre très haut, et font partie des livres qui mériteraient d’être offerts à tous.

Enfin, une polémique se répand sur la toile depuis quelques jours : plusieurs jeunes femmes affirment que Solange aurait utilisé leurs témoignages initialement prévus pour des capsules radio afin de constituer Très intime, mais sans les en informer. Elles tentent apparemment de se rassembler, arguant qu’en publiant leurs dires sans leur accord, Solange aurait dépassé le cadre initialement prévu. Une affaire à suivre…

La chaîne youtube de Solange – Le site de Martin Winckler

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.