Chronique Musique

Au Festival Soy les Cold Pumas vont rechauffer les Nantais !

Je voudrais bien mais je peux point… cette introduction toute annie cordyesque vient masquer le profond désarroi qui m’habite devant mon impossibilité, pour des raisons bien indépendantes de ma volonté, de me rendre au Festival SOY, quatorzième du nom,  qui se tiendra dans diverses salles de l’agglomération nantaise du 26 au 30 octobre prochain, avec un programme plus qu’alléchant, savant mélange de jeunes pousses à découvrir et de belles plantes réputées.

soy-festival

 

Certains arrêteront peut-être la lecture de cette article et se précipiteront sur la billetterie dès lors que j’aurais annoncé que l’affiche du festival nous annonce la présence de quelques chouchous d’Addict-Culture, de Tortoise à Cate Le Bon, de Bruit Noir à Suuns.

Je continuerai néanmoins à pointer quelques groupes à découvrir et me concentrerai sur Cold Pumas, groupe passé encore sous le radar du succès mais que je prévois comme l’un des événements de ces quelques jours de furies nantaises.

Parmi les groupes à découvrir ou à redécouvrir, je vous conseille fortement de jeter une oreille à Matmos, en grande forme cette année avec le très bon Ultimate Care II sorti en début d’année, Tyondai Braxton, l’ex- Battles, Sister Iodine ou encore les très prometteurs et bruyants Casual Hex, entre autres, on ne les citera pas tous.

C’est au Lieu Unique, le samedi 29 octobre que se tiendra la prestation de Cold Pumas pour une affiche intrigante et éclectique puisque ce jeune groupe de Brighton partagera l’affiche avec l’italien Alessio Natalizia, qu’on a croisé précédemment en tant que Banjo And Freakout et qui vient présenter son dernier excellent projet Not Waving et sa techno minimaliste.

Deux autres groupes seront également présents : les londoniens psychédéliques et expérimentaux de Grumbling Fur qui viennent de sortir Furfour, leur quatrième album chez Thrill Jockey et les américains de Horse Lords, originaires de Baltimore et spécialistes de Math-Rock et Drone.

Cold Pumas finira d’ailleurs sa tournée française au Festival  SOY, après être passé entre autres par Mulhouse, Roubaix et Paris (La Mécanique Ondulatoire) pour présenter leur second album sorti cet été The Hanging Valley.

Le quatuor (Lindsay Alexander Corstorphine, Oliver Fisher, Patrick Q Fisher et Daniel Reeve) continue de lancer un pont au dessus de l’océan entre la scène shoegaze locale à la TOY et le post punk américain, Ought et Protomartyr en tête.

Hymnes violents et secs, tension permanente, mélodies kraut taillées sans aucun doute pour la scène, The Hanging Valley fait l’effet d’un jubilatoire uppercut, même sur les morceaux les plus lents (The Shaping Of Dream ou Murmur Of The Heart). On tient  même avec Fugue States, le brûlot post-punk de l’année !

The Hanging Valley ainsi que son tout aussi indispensable prédécesseur, Persistent Malaise sont disponibles sur leur bandcamp et l’excellent label Faux Discx.

Et hop la playlist des artistes présents au festival Soy est en écoute aussi :

 Cold Pumas Site officiel & Facebook

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer