Chroniques Musique

Special Friend, les ennemis de mes amis…

C‘est toujours très agréable de se faire de nouveaux amis, surtout quand d’emblée, ils se qualifient d’eux même de spéciaux !

Partons donc à la découverte de Special Friend, duo franco-américain, à l’occasion de la sortie de leur tout premier album intitulé Ennemi Commun, un ennemi qu’on aura bien de la peine à identifier tant les 11 chansons du disque nous font déborder d’amour !

Quelques uns d’entre nous avions déjà repéré en 2019, Special Friend, à l’occasion de la sortie d’un premier EP éponyme, petit bijou indie pop lo-fi de 5 titres, sur lesquels le français Guillaume Siracusa et l’américaine Erica Ashleson démontraient déjà, avec 3 fois rien, un beau brin de talent, dans le sillage d’un Yo La Tengo ou d’un Electrelane.

Les 2 musiciens installés à Paris se partagent les voix, alors que Guillaume enroule joliment le son clair et aiguisé de sa guitare, autour de la batterie discrète et légère d’Erica. Guillaume Siracusa, également musicien au sein de Young Like Old Men, sévit aussi à la production et à  la technique auprès de la fine fleur de l’indie rock français, les excellents Eggs ou Pop Crimes par exemple ou encore En Attendant Ana.

Ce n’est donc pas une surprise de retrouver aujourd’hui Vincent Hivert à la production et au mixage d’Ennemi Commun, enregistré l’été dernier à Montreuil, tant les 2 groupes partagent ce goût d’une pop noisy aux mélodies imparables et addictives.

 

Même si le minimalisme reste de mise, Special Friend a quelque peu modifié sa formule, les voix plus en avants, quelques lignes de synthés présentes ici ou là pour tendre vers un subtil slowcore qui n’est pas sans rappeler Low ou Galaxie 500, sans nostalgie abusive mais avec une touchante précision.

Le duo alterne ainsi moments calmes et dépouillés (les très beaux Destructionist, Manatee ou Flaring Jean) et envolées noisy et guitares agressives sur les entrainants et incisifs Ennemi Commun ou Hazard.

Dès les premières mesures de Motel, une douce félicité s’empare de l’auditeur, charmé par ces voix qui s’entrecroisent et cette guitare qui virevolte avant de nous bousculer sur l’impétueux Forest.

Le disque dégage un charme immédiat, va même crescendo jusqu’au bouquet final et les 2 derniers morceaux, Pastel et HCM, pas loin d’être les plus réussis d’un disque, parfait de bout en bout, et dont la fausse simplicité cache des trésors d’inventivité aussi modestement étincelants.

Ennemi Commun est bien un disque spécial, on espère donc être nombreux à devenir les amis communs de Special Friend !


 

Ennemi Commun – Special Friend

 

Howlin’ Banana Records / Hidden Bay Records / Modulor – 26 mars 2021

Site webFacebookInstagramTwitter


Image bandeau : Coralie Gardet

 

  •  
    28
    Partages
  • 28
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page