Chronique Musique Musique

Super Furry Animals Consonne Consonne Consonne

Ecrit par Beachboy

super furry animals cover

Gwreiddiau Dwfn Mawrth Oer Ar Y Blaned Neifion est mon morceau préféré de l’album Mwng de Super Furry Animals, voilà, c’est dit… Je sais, ce n’est pas comme ça qu’on est supposé commencer une chronique mais j’ai déjà pris 2 aspirines rien que de l’écrire alors ne me demandez pas de le répéter !

Pour nos plus jeunes lecteurs, Super Furry Animals qu’on réduira à SFA dorénavant, histoire de tenir jusqu’au bout de ces quelques lignes était un groupe gallois, originaire de Cardiff exactement, actif pendant une grosse dizaine d’années entre 1993 et 2009 pour être précis, et responsable de 9 albums gorgés de folie douce et de merveilleuses pop songs. Depuis 2009, le groupe est inactif. Même s’ils semblent reprendre les concerts, son charismatique et barjo leader Gruff Rhys (Gruffydd Maredudd Bowen Rhys pour l’état civil, ils sont fous ces gallois !) s’est lancé dans une carrière solo avec succès et bonheur, ou s’est accoquiné avec Boom Bip au sein de Neon Neon, moins indispensable mais tout à fait sympathique.

Comme nos jeunes lecteurs sont souvent fauchés, on va être sympa et on leur conseillera deux albums indispensables à toute bonne discothèque : Radiator et Rings Around The World, ok, c’est difficilement imaginable de vivre sans Fuzzy Logic ou Guerilla, mais faut bien commencer par quelque chose.

L’introduction à SFA peut aussi se faire par Mweng, leur album de 2000, tout en gallois, que Domino a l’excellente idée de proposer aujourd’hui en version Deluxe gorgée de raretés, à savoir 6 morceaux sortis à l’origine uniquement sur la version américaine de l’album sous le nom de Mwng Bach, une Peel sessions et un concert live.

SFA a donc repris la route pour fêter les 15 ans de cet album, enregistré pour quelques 6 000 livres en 2 semaines et à ce jour, le plus gros succès d’un album chanté en gallois mais également pour célébrer les 20 ans de leurs premiers gigs et de leur  EP Llanfairpwllgwyngyllgogerychwyrndrobwllllantysiliogogogoch (In Space), que je ne pouvais pas ne pas citer malgré la nécessité d’ingurgiter deux aspirines supplémentaires. Mwng marque un tournant dans la carrière de SFA, le groupe devant se prendre en main suite à la débandade de Creation, le label d’Alan  McGee, les laissant fort dépourvus mais pleins de ressources et d’idées géniales.

 

Mwng, vu avec le peu de moyen avec lequel il a été enregistré est le plus lo-fi de SFA, mais n’en est pas moins un album de SFA, avec toute ce que cela comporte de folies douces, de luxuriances. Les cuivres sont omniprésents, Gruff Rhys vole déjà très haut (Les impeccables Pan Ddaw’r Wawr et Y Gwyneb Iau !), ses comparses installent un climat mélancolique teinté d’euphorie paisible.

On croise tout un tas de groupes plus formidables les uns que les autres, leurs contemporains Flaming LipsGrandaddy et autres doux dingues sous haut patronage Beachboyien. SFA n’oublie pas non plus de nous intéresser à d’autres groupes gallois avec la splendide reprise de Y Teimlad de Datbyglu. L’utilisation du gallois n’est absolument pas un frein au plaisir qu’on prend à écouter l’album, cela rajoute même à l’étrangeté de l’univers de Super Furry Animals.

Quant aux bonus, ce n’est que du bonheur, les titres « américains » auraient largement eu leur place sur la version originale (superbe Sali Mali), la Peel sessions confirme que même dans des versions plus nues, SFA sait écrire de sacrées bonnes chansons. Et que dire de ce live avec l’épique Gwreiddiau Dwfn Mawrth Oer Ar Y Blaned Neifion (et hop on finit avec le tube d’aspirines) qui s’étire sur 15 minutes et m’achève définitivement. En plus, Gruff Rhys en profite pour nous expliquer avec son impayable accent de quoi chaque titre retourne, ce qui peut aider l’auditeur en quête de repères.

Mwng version Deluxe est disponible chez Domino et chez vos meilleurs disquaires. J’ai oublié de vous le dire, Mwng se prononce Moong !

 

Site OfficielFacebook OfficielSite de Gruff Rhys

Ajouter un commentaire