Littérature Francophone

« Térébenthine », esquisse d’une fêlure

Le nouveau roman de Carole Fives est un hommage poignant à la peinture, qui se tient en équilibre entre légèreté et violence. Térébenthine, c’est le surnom que l’on donne en école d’arts aux élèves adeptes de la peinture. L’autrice raconte l’histoire de trois jeunes étudiants confronté-e.s à la précarité et à l’idée en vogue que la peinture serait morte. Le roman est écrit à la deuxième personne du singulier, ce qui nous invite à compatir avec l’étudiante et ses deux ami-e.s.

L’atelier est votre refuge, votre cocon. Il est régi par ses propres lois, celles que vous inventez chaque jour, soustraites à l’ennui et à la rudesse du monde extérieur.  Carole Fives

La jeune fille que le texte tutoie rencontre Luc et Lucie à l’école des beaux-arts de Lille. Leur amitié est un cocon protecteur qui les isole en partie de la violence du monde extérieur. Face au sexisme, au harcèlement moral et même sexuel, ce trio s’attache avec force à sa passion pour l’art. Mais chacun-e s’en sortira de différente manière tant la violence est rude.

Ce que raconte Carole Fives semble lui être familier. Elle évoque des sujets sensibles. Nous avons l’impression qu’elle pourrait en dire bien plus sur les conditions des élèves en école d’arts. Mais le roman emporte tout et offre en lecture ce que l’autrice souhaite dévoiler. Cela reste fragile car la thématique est lourde et nous n’avons qu’une esquisse d’une amitié sous les yeux.

Mais l’esquisse peut persister dans notre mémoire. Seule la lecture et le temps qui passe permettent de se rendre compte de son effet. Si fragile qu’il soit, Térébenthine peut tout de même laisser une trace à vif sur notre perception du milieu artistique. L’héroïne, Lucie et Luc ne sont que les symboles d’une réalité que l’on tait. Carole Fives éclaire d’une lumière douce une fêlure trop peu visible.


 

Térébenthine de Carole Fives

Gallimard ,  août 2020

 

Site webFacebookInstagramTwitter


Image bandeau : russn fckr unsplash

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
Afficher plus

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page