Chronique Musique

Du côté de Talitres

Talitres
Écrit par Beachboy

Profitons de la sortie de Time Elastic, le très bel album de Laish pour nous rendre du côté de Bordeaux et visiter Talitres qui nous fait un début d’année de toute beauté.

Ils ne sont pas Place De La Victoire pour rien, les pitoyables Girondins de Bordeaux feraient bien de prendre exemple !

Après la sortie d’Третий альбом l’album d’Утро (Utro) projet parallèle de Motorama paru en fin d’année et dont le premier disque est également disponible sur le bandcamp du label, Talitres se recentre sur la vieille Europe en nous offrant coup sur coup le français de Thousand, dont on avait beaucoup aimé l’album précédent et l’anglais de Laish le nom de scène de Danny Green pour un quatrième disque magnifique.

Le Tunnel Végétal – Thousand

Commençons donc par le très surprenant Le Tunnel Végétal, le nouveau disque de Thousand, le projet de Stéphane Milochevitch, qui semble complètement se réinventer sur un album gonflé et brut de décoffrage.

Le premier bouleversement chez Thousand c’est le passage au français et un français aussi cru que cultivé qui parle de cul, de Cassius Clay et de Xantia, on n’oubliera pas de sitôt le Je jure sur la tête de Robert Ménard qui croise le Michniak de Mon Cerveau dans Ma Bouche sur l’épatante La Vie De Mes Soeurs.

Musicalement, c’est la même chose, le folk onirique du début fait place à des surprenantes chansons pop entre Alain Bashung (La Relève en particulier) et Daho, comme si Stéphane voulait casser une image qu’il jugeait peut-être trop lisse. On pense même parfois à Grand Blanc voire Mendelson sur Long Song For Zelda, le plus beau morceau du disque aussi glauque que lumineux.

Soutenu entre autres par  Olivier Marguerit ou Yann Arnaud et Emma Broughton pour des chœurs féminins omniprésents, Thousand bouscule et surprend, humour noir et propos crus sur des vagues synthétiques et mélodiques.

Le Tunnel Végétal sait se faire désirer, entraîne l’auditeur dans un drôle de labyrinthe dans lequel il est bon de se perdre, jusqu’à se laisser guider vers la sortie finale au son du saxo fou de l’Acte De, l’hypnotique dernier morceau.

le Tunnel Végétal est disponible depuis le 09 mars, Time Elastic, le 13 avril, chez Talitres bien sur !

Le facebook de ThousandInstagram

Time Elastic – Laish

Moins de surprise à attendre du côté de Laish, mais tout autant de plaisir à l’écoute de Time Elastic, digne successeur du déjà excellent Pendulum Swing sorti en 2016.

C’est déjà le quatrième album pour Danny Green originaire de Brighton, aujourd’hui installé à Londres, qui manie l’humour mélancolique comme personne, dans la lignée de This Is The Kit ou d’un Divine Comedy en plus léger et modeste.

Les dix chansons de Time Elastic, entre folk et pop, ont tout de classiques instantanés, dont l’évidence immédiate est magnifiée par une instrumentation de toute beauté.

Le disque vous donne l’envie irrésistible de le rencontrer et de lui faire un gros câlin tant ses chansons font du bien, à l’instar de ébouriffant Dance To The Rythm ou l’enivrant Time Elastic.

Laish est un magnifique songwriter, aussi à l’aise quand ses paroles douces amers et ses compositions se parent de luxuriants cuivres ou bien quand elles se présentent dans le plus simple appareil comme les somptueux I Would Not Prefer To ou The Fox, superbes conclusions d’un très, très bel album.

Le site de LaishTwitter – Instagram

Pour suivre l’actualité de Talitres :

Site officiel de TalitresFacebookTwitterInstagram

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.