Littérature EtrangèreLittérature FrancophoneUne semaine en romans

Une semaine en romans #21

Tous les lundis, nous vous proposons des suggestions de lecture parmi les romans qui sortent en librairie ces jours-ci. Nous avons un peu triché et « glissé » dans notre dernière semaine des livres qui ne sont pas des romans : la rentrée littéraire a été très riche en romans, du coup, en ce début de décembre, ils ont laissé la place à d’autres « genres ». Un format court, informatif, complémentaire de nos autres rubriques littéraires : de quoi aiguiser votre curiosité et vous donner envie de découvrir encore plus de littératures d’ici et d’ailleurs. Pour cette nouvelle rubrique, les présentations sont basées sur les informations communiquées par les éditeurs.

 

New York, Ukraine – Guide d’une ville inattendue, de Niels Ackermann et Sébastien Gobert
Paru chez Noir sur blanc, novembre 2021

Niels Ackermann et Sébastien Gobert, New York, Ukraine, Noir sur blancLe photographe Niels Ackermann et le journaliste Sébastien Gobert sont des arpenteurs amoureux de l’Ukraine. Ils nous emmènent en voyage dans le Donbass, dans la ville de Novhorodske, autrefois appelée New York. À quelques kilomètres de la ligne de front, en plein cœur du conflit russo- ukrainien, ils rencontrent les habitants, les écoutent, les regardent, partagent un peu de leur quotidien. Tous décrivent leur lutte pour continuer à vivre librement sur ces terres qui les ont vus naître.
New York, Ukraine se présente comme un guide d’une ville que vous ne vous attendiez pas à visiter. Loin des clichés sur l’Europe de l’Est, les auteurs nous conduisent à travers la ville, dévoilant des lieux déglingués et surprenants, et une histoire riche de la tradition mennonite des anciens colons allemands. Dans les portraits merveilleusement vivants de Niels Ackermann, dans les interviews drôles ou graves de Sébastien Gobert, le lecteur découvre les répercussions de la guerre sur la vie des habitants. Ce livre nous donne àsentir leur formidable énergie de vivre. Aujourd’hui, les Novhorodskiens rêvent de rendre à leur ville son nom originel de New York, pour prendre un nouveau départ. Fin juin 2021, le Parlement ukrainien a donné son accord pour le changement de nom : une nouvelle vie commence à New York !

Les éditions Noir sur blanc sur Twitter – Instagram – Facebook

 

Le Portier de Reinaldo Arenas
traduit de l’espagnol (Cuba) par Jean-Marie Saint-lu
Paru chez Rivages, novembre 2021

Reinaldo Arenas, Le Portier, RivagesLe Portier est le texte à la fois le plus extravagant et le plus désespéré de Reinaldo Arenas, une fable moderne où l’on ne sait ce qui l’emporte, du tragique du propos ou de la drôlerie du récit.

Dernier roman écrit avant son suicide, ce texte est aussi son dernier acte de rébellion et surtout un éloge passionné de la quête de liberté. Un voyage métaphorique et rédempteur, à l’image de celui qu’a entrepris l’écrivain, pour qui il n’y avait pas de frontières entre la réalité et l’imagination, le vrai et le faux, le correct et le punissable. Entre l’art et la vie.

 

 

 

Les éditions Rivages sur Twitter – Instagram – Facebook

 


Rock’n’ roll Justice de Fabrice Epstein
Paru à la Manufacture de livres, novembre 2021

Fabrice Epstein, Rock'n'roll Justice, La Manufacture de livresRock et justice forment un couple improbable et pourtant, l’histoire du rock est aussi celle de nombreuses affaires juridiques. Il y est bien sûr question de relations tumultueuses entre musiciens, impresarios et labels qui tournent souvent à l’avantage des producteurs et autres agents exploitant allégrement les artistes. Il y est question de ruptures au sein des groupes, de haines qui naissent et de séparations houleuses. Il y est question de faits divers, de drogue, de sexe, de ces affaires qui font la joie des médias. Il y est question de petits arrangements avec la loi que s’accordent des artistes entendant suivre leurs propres règles. Car, par sa vision transgressive, subversive, son jeu perpétuel avec les codes et les limites, le rock met à l’épreuve la société et ses institutions. Et le voici tentant de se battre contre une police corrompue, des juges guidés par le pouvoir et une opinion publique qui toise la jeunesse avec mépris…
Spécialiste de ces affaires, avocat et chroniqueur dans divers magazines, Fabrice Epstein nous dresse une histoire judiciaire du Rock and Roll des années 50 à nos jours entre petites affaires et grands scandales.

Les éditions la Manufacture de livres sur Twitter – Instagram – Facebook

 

Les Ravickiens de Renee Gladman
traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Céline Leroy
Paru chez Cambourakis, novembre 2021

Renee Gladman, Les Ravickiens, CambourakisLuswage Amini, la grande écrivaine de Ravicka, est conviée à une lecture organisée par un de ses vieux amis. Pour s’y rendre, elle doit traverser la ville en une journée qui prend bientôt des allures d’odyssée, tant il y a longtemps qu’elle n’a pas entrepris un tel voyage. Si l’irréductible étrangeté de la ville lui est plus familière qu’aux visiteurs extérieurs qui s’y aventurent, la crise de nature indéfinie qui frappe Ravicka n’est pas sans effets sur sa propre trajectoire et sa créativité.

Dans ce deuxième volume de la tétralogie qu’elle consacre à la ville-État imaginaire de Ravicka, Renee Gladman déploie une profonde réflexion sur l’art, l’amitié et l’incommunicabilité, dans une époque frappée par le désespoir. Un questionnement stimulant, servi par un humour décalé dans sa mise à nu des rapports humains et du fonctionnement des sociétés urbaines contemporaines, où l’architecture agit comme un acteur à part entière.

 

 

Les éditions Cambourakis sur Twitter – Instagram – Facebook

 


Désobéissantes de Adina Rosetti, Victoria Patrascu, Iulia Iordan, Laura Grünberg, Cristina Andone
traduit du roumain par Sidonie Mézaize-Milon et Oana Calen
Paru chez Belleville éditions, novembre 2021

Désobéissantes, ouvrage collectif, Belleville éditionsLibres, indociles et indépendantes : les Désobéissantes font voler en éclats les préjugés ! Ces histoires féministes d’Europe de l’Est, inspirées de faits et personnages réels, dressent des portraits de femmes qui ont brillé. Comme Vera Atkins, l’espionne qui a participé au débarquement en Normandie en 1944 et a reçu la Légion d’honneur ; ou bien Simona Halep, grande joueuse de tennis, classée numéro 1 mondiale en 2018 ; mais aussi Lizica Codreanu, à l’avant-garde de la danse contemporaine, qui a ouvert l’un des premiers centres de yoga à Paris en 1938 ; et encore Diana Dragomir, astronome-physicienne qui a découvert une planète, merci du peu ! Parmi tant d’autres… À travers des récits pleins de poésie et superbement illustrés par une dizaine d’artistes roumaines, nous est contée une nouvelle vision, plus intime et plus à l’est, de l’histoire de la femme, qu’elle soit artiste, entrepreneuse, exploratrice, qu’elle décide d’écrire ou encore d’escalader l’Everest, toujours en réinventant son destin et sans se soucier de ce que peuvent en penser les hommes, les femmes, la société.

Les éditions Belleville sur Twitter – Instagram – Facebook

 

La Ville de vapeur de Carlos Ruiz Zafón
traduit de l’espagnol par Marie-Christine Vila
Paru chez Actes Sud, novembre 2021

Carlos Ruiz Zafon, La Ville de vapeur, Actes SudUn architecte qui fuit Constantinople avec les plans d’une bibliothèque inexpugnable, un étrange cavalier qui arrive à convaincre un tout jeune écrivain (accessoirement nommé Miguel de Cervantes) d’écrire un roman inégalable… on retrouve dans ce recueil une atmosphère et des thématiques familières aux lecteurs de Zafón : des écrivains maudits, des bâtisseurs visionnaires, des identités usurpées, une Barcelone gothique et certains des personnages phares de la tétralogie du Cimetière des livres oubliés, tels Semperé, Andreas Corelli ou David Martin.

Il se dégage de l’ensemble une unité parfaite et un charme profond et envoûtant, dans un halo de mystère (et de vapeur).

 

 

Les éditions Actes Sud sur Twitter – Instagram – Facebook

 


Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page