Arts VisuelsExpositionsPhotographieVidéo

Vandy Rattana – Monologue

Vandy Rattana est un artiste cambodgien, salué par le Jeu de Paume et la découverte du dispositif Satellite (qui existe depuis huit ans) à découvrir au musée du Jeu de Paume jusqu’au 17 Mai 2015.

VandyRattana_3

– Extrait de la vidéo Monologue, 2015 –

Occupant une position médiane entre le photojournalisme au sens strict du terme et une pratique conceptuelle, ses premières séries montrent un souci du quotidien tel que le vit le Cambodgien moyen. Traitant de sujets actuels, de situations familiales ordinaires dans l’entourage de l’artiste aux conditions de travail dans les plantations de caoutchouc, en passant par la construction du premier gratte-ciel de la capitale, ces photographies font la chronique d’instants contemporains.

Nous découvrons son travail dans le cadre du dispositif SATELLITE, où son, invités quatre artistes au total  :

« Dans le contexte propre à chaque artiste, raconter la petite histoire, consigner le souvenir, recueillir et reconstituer en silence des archives ou simplement réaliser des images non-autorisées, c’est aussi perturber stratégiquement l’histoire officielle. Et perturber l’histoire officielle, c’est remettre en cause l’autorité héritée et incarnée qui la perpétue. » Nous dit le dossier de presse avant que nous ne démarrions le parcours, avec Vandy Rattana, un brin timide.

MONOLOGUE propose un portrait différent du Cambodge. Montrant d’autres cicatrices physiques et psychologiques, il donne une voix à d’autres séquelles rendues silencieuses.

La bande-son du film est un monologue de l’artiste s’adressant à la sœur qu’il n’a jamais rencontrée.

« Je ne t’ai adressé aucune parole, ne serait-ce qu’un seul mot. »

« J’aimerais connaître ta voix. Est-elle grave ou aiguë ?

VandyRattana_2

– Extrait de la vidéo Monologue, 2015 –

Cette dernière repose quelque part, aux côtés de sa grand-mère et de cinq mille autres personnes éliminées par les Khmers rouges en 1978. À la différence du site touristique que l’on appelle Killing Fields, l’entrée de ce cimetière n’est pas payante. Aucune signalétique, aucun crâne visible, aucune reconstitution des massacres n’est présentée aux visiteurs.

La vidéo dure 18 minute nous a-t-on prévenus avant d’entrer, mais c’est à voir et à écouter absolument, on en ressort émus.

Exposition à voir jusqu’au 17 Mai 2015. Pour en savoir plus cliquez ici (visites commentées les mercredis et jeudis à 12h30)

Ouvert tous les jours sauf le lundi, consultez les horaires sur le site officiel du Jeu de Paume

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer