Littérature Francophone

« Vierge » roman protéiforme d’Amélie Lucas Gary

Ecrit par Barriga

Il y a trois ans Amélie Lucas-Gary publiait Grotte chez Christophe Lucquin, un OVNI littéraire, un roman iconoclaste qui nous raconte l’histoire d’un gardien d’une grotte éponyme. Au fur et à mesure que nous avançons dans la lecture, nous comprenons très vite de quel lieu familier et connu de tous il est question. Dans ce livre, d’innombrables événements se produisent à l’entrée de cette grotte, des rencontres improbables sorties de l’imaginaire de l’auteure qui nous donne à lire un livre ténu à la fin onirique.

Le second roman d’Amélie Lucas Gary, Vierge, prend le contre-pied de l’atmosphère loufoque de son premier opus, une tonalité différente aux antipodes de Grotte : ici pas de dérision entre les lignes mais plutôt une sorte d’allégorie, un conte philosophique. Deux récits s’entremêlent. D’abord celui d’une jeune femme à bord d’un paquebot qui va délivrer son histoire personnelle, notamment l’épisode extraordinaire de sa naissance.

Le second récit est celui de sa mère, Emmanuelle, qui est tombée enceinte à l’âge de seize ans. On ne lui connaît aucun homme dans son entourage proche mis à part Jonathan, une rencontre furtive sans que l’on sache si elle fut réellement consommée. Imaginez le trouble que jette dans nos temps modernes cette étonnante grossesse immaculée. Mais la nouvelle de cette grossesse miraculeuse se propage dans tout le pays au moment même où dans une sorte de situation d’apocalypse, des fêtes quasi dionysiaques battent le pavé sur le parvis de la mairie de Saint Denis, où l’édile installé sur l’esplanade harangue le public venu l’écouter et évoquer le sort de la vierge. Emmanuelle décide de partir en voyage et de prendre la route de l’errance, jalonnée de rencontres qui la feront réfléchir.

Là où le personnage de Grotte restait immobile et attendait que les protagonistes viennent à lui, à contrario Emmanuelle va au devant de son destin sans savoir ce qui va se passer, elle avance coûte que coûte au mépris des dangers qui pourraient se dresser sur sa route, sûre d’elle même et de ce qu’elle veut accomplir, décidée à trouver la réponse à ses questions. Récit mi mystique, mi philosophique, il faut s’imprégner de cette écriture littéraire pleine d’allégorie et de mystère, mais récit aussi poétique et sensible, les voix des deux femmes se mélangent, la mère répondant à sa fille et inversement.

Amélie Lucas-Gary est une conteuse des temps modernes qui nous propose, avec la pérégrination de son puissant personnage féminin, une réflexion philosophique sur la féminité et l’héritage, couplée d’une belle histoire intimiste et singulière.

Vierge d’Amélie Lucas Gary, Editions du Seuil, collection Fiction et Compagnie, avril 2017.

 

  •  
    13
    Partages
  • 13
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

Ajouter un commentaire