BD

Pour l’amour de Lucky Luke

« Douce France, doux pays de mon enfance »… Avec Lucky Luke, il y a comme un air de Madeleine de Proust qui flotte dans l’air ! Cette année, cela fait 75 ans que Morris a créé le cow-boy solitaire devenu mythique. Véritable trésor de notre patrimoine, celui-ci reprend des couleurs dans Wanted Lucky Luke (Dargaud), sous la houlette de Matthieu Bonhomme, à qui l’on devait déjà le retour en fanfare du héros à cheval dans L’homme qui tua Lucky Luke, vendu à plus de 120 000 exemplaires et prix du public au Festival d’Angoulême.

Toujours aussi savoureux, le récit met en scène trois sœurs aussi troublantes et jolies que différentes : blonde, brune et rousse, elles en pincent pour le cow-boy, beau mec, célibataire et mauvais garçon puisque sa tête a été mystérieusement mise à prix. « Au jeu de l’amour, c’est chacune pour soi. La première qui l’embrasse », s’exclame l’une d’elle !
Attaqué par des Apaches rebelles, le trio féminin a fait la connaissance de Jolly Jumper et de son cavalier quand ceux-ci ont accouru pour leur porter secours.
Depuis, fidèle à sa réputation de gentleman, l’homme s’est engagé à les accompagner jusqu’à la ville de Liberty. Mais le chemin sera semé de pièges et d’embûches. L’occasion nous est ainsi donnée de faire connaissance avec le fils d’un desperado connu des aficionados de la série, ainsi qu’avec une bande de malfrats dont les quelques gestes déplacés auraient, à eux seuls, suffit à les conduire directement en prison à l’époque du mouvement Metoo !

Lucky Luke

Lucky Luke

Lucky Luke

Les couleurs de l’album, tout autant que la qualité du dessin de Matthieu Bonhomme (l’âge de raison, Esteban, Le marquis d’Anaon, Charlotte impératrice), valent le détour et le coup d’œil. Modèle d’élégance, la bande-dessinée présente des formats de cases variés et se nourrit de références multiples au cinéma hollywoodien.

Un plaisir de lecture pour toutes les générations adeptes des aventures du poor lonesome cowboy, qui n’a quasiment pas pris une ride depuis ses débuts. A un détail près : l’homme est devenu politiquement correct avec la substitution de son éternelle clope par… un brin de paille !

Pour celles et ceux qui en redemandent, ne manquez pas un autre hommage bientôt rendu au cowboy avec la sortie, en juin 2021, de Lucky Luke se recycle, une vision BD parodique du personnage, imaginée par Mawil, un auteur allemand qui ose associer le cowboy à un nouveau type de destrier, la bicyclette !


 

 

Wanted Lucky Luke de Matthieu Bonhomme

 

Dargaud, avril 2021

 

Site webFacebookInstagramTwitter


Image bandeau : extrait de l’album

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page