Cinéma

Watchmen : En entrant ici-bas tout espoir abandonne.

Ecrit par Nulladies

Watchmen

Toi qui des héros le vibrant panache escompte

En entrant ici-bas tout espoir abandonne

Car de la grande Histoire, on a changé la donne

Ce soir « It’s murder time » et on solde les comptes

 

Bienvenue dans la nuit de la fornication

Aux relents purulents de la nation humaine.

Rorschach son coryphée enivré par la haine

Taillade avec ardeur cette déréliction

 

 

A l’épique chanson d’un âge d’or ancien

Succède l’action minée par l’apathie

Aux ralentis funèbres évidés d’empathie

Snyder du crépuscule est le grand plasticien.

 

Qu’importe les élans dorés de l’uchronie

L’apocalypse est là, avec ou sans victoire

Et c’est le chant du cygne, veule et blasphématoire

Qu’entonnent les héros saturés d’ironie

 

Puzzle temporel dépourvu de tout fard

Le récit fouille au cœur d’obscures fondrières

Familles suppliciées, origines ordurières :

Ça a toujours été et restera « trop tard ».

 

Les héros fatigués contemplent avec terreur

La pourriture ambiante gangréner la planète

Le Dieu nucléaire abandonne sa quête

Et laisse les humains fomenter leurs erreurs.

 

Etrange association que celle du spectacle

D’une horloge en cristal, ou de vaisseaux fantômes

Pyramide glaciaire ou napalm à l’atome…

C’est toujours du néant que l’on se fait l’oracle.

 

Le verdict “One big joke” asséné sur l’humain

Fonde un ordre nouveau construit par l’artifice

D’un ennemi commun, glorieux sacrifices

Pour quelques illusions sur de beaux lendemains.

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

Ajouter un commentaire