Tout un poème

12 octobre 2018 : Taxe d’habitation

Taxe d’habitation
Une chambre à soi : refuge ou grotte
qui nous coupe du monde et exacerbe
notre besoin de solitude et révèle
une intériorité qui ne demande qu’à s’exprimer.
Aussi seul.e que vous croyez l’être,
l’extérieur rabat-joie vous rappelle
que vous devez participer à l’effort de guerre,
que du haut de votre tour d’ivoire,
mansarde, cabane au fond du jardin,
vous appartenez à une société,
une collectivité qui vous réclame son dû.
Pourquoi ne pas régler la taxe d’habitation
en poèmes écrits loin de la foule déchaînée ?
  •  
    7
    Partages
  • 6
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •   
Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer