Chronique Musique

♫ LA NOTE BLEUE ♫ : John Coltrane – « Blue Train »

blue note john coltrane
Photo : Francis Wolff / Mosaic Images
Ecrit par Davcom
En cette année 2019, le prestigieux label Blue Note souffle ses 80 bougies. L’occasion est toute trouvée pour honorer comme il se doit les albums qui ont fait l’histoire de la maison de disque créée en 1939 à New York par Alfred Lion, un juif allemand exilé puis naturalisé Américain, accompagné de son ami d’enfance, Francis Wolff, un photographe berlinois à qui on devra bon nombre de pochettes merveilleuses qui ont aidé à faire la réputation du label, et avec l’aide non négligeable d’un communiste américain du nom de Max Margulis puisqu’il apporta les fonds nécessaires à la création de ce qui deviendra un des, si pas le label de référence du Jazz.
Vous retrouverez cette rubrique hebdomadaire tous les dimanche soirs. Les disques qui seront proposés ici seront choisis en toute subjectivité.
Bon voyage dans le temps.

 

#1 John ColtraneBlue Train – 1957

 

blue note john coltrane

On ne peut pas dire que la carrière de John Coltrane sous la bannière Blue Note fut fructueuse. A l’époque il était sous contrat avec Prestige Records. En tant que leader, Blue Train sera la seule et unique contribution du plus célèbre des saxophonistes de Jazz pour le label. Il honorait alors une promesse faite un jour à Alfred Lion.

Mais quel disque!

Une merveille de Hard Bop où l’on a l’impression que les instruments glissent sans temps morts. Lee Morgan, 20 ans à l’époque, fait des merveilles avec sa trompette. La section rythmique composée de Paul Chambers à la basse et de « Philly » Joe Jones à la batterie est ultra efficace. Du haut de ses 34 ans lorsque le disque fut enregistré, ce dernier faisait déjà figure de patriarche. Seule la superbe ballade I’m Old Fashioned tranche avec la virtuosité ambiante.

Aujourd’hui encore et plus que jamais, Blue Train fait partie des joyaux du label. Mais le mieux n’est-il pas de le (re)découvrir ?

John Coltrane : Tenor Sax

Lee Morgan : Trompette

Curtis Fuller : Trombone

Kenny Drew : Piano

Paul Chambers : Bass

« Philly » Joe Jones : Batterie

Retrouvez tous les articles du dossier LA NOTE BLEUE

  •  
    60
    Partages
  • 58
  •  
  •  
  • 2
  •  
  •   

1 commentaire

Ajouter un commentaire