Séries

[Actu Série] Miracle Workers au boulot !

miracle workers
Miracle Workers/TBS

7 épisodes – 30 min
créateur : Simon Rich
distribution : Steve Buscemi, Daniel Radcliffe, Geraldine Viswanathan, Karan Soni, Jon Bass, Sasha Compere
production : Broadway Video, Studio T

à partir du 12 février 2019 sur TBS

Les ouvriers du miracle (en traduisant littéralement Miracle Workers) sont ceux qui vont au turbin jour après jour dans la grande usine divine, au QG du grand chef, aka Dieu (Steve Buscemi). Ce grand mec désabusé commence à se désintéresser sérieusement de sa création humaine, déception absolue, et va poser un ultimatum de ras-le-bol apocalyptique.

Faire péter la Terre, pour pouvoir se consacrer à de nouveaux hobbies, voilà son programme.

miracle workers

Miracle Workers/Daniel Radcliffe/TBS/Curtis Baker

À moins que… le service de « Prières Exaucées », totalement débordé, ne réussisse à accomplir le miracle parfait, celui de faire tomber amoureux deux humains vraiment pas doués, Laura et Sam (Sasha Compere et Jon Bass).

Dévoué et sincère, voilà Craig (Daniel Radcliffe) lancé à corps perdu dans cette quête, aidé de trois compères, bien décidés à faire capoter le projet divin et sauver l’humanité.

miracle workers

Miracle Workers/Geraldine Viswanathan, Daniel Radcliffe, Karan Soni/TBS/Curtis Baker

Le petit côté romantique du pitch est compensé par l’équipe de création de Miracle Workers. Elle est composée de Simon Rich tout d’abord, créateur de cette adaptation de son propre roman What in God’s Name, et totalement chapeautée et produite par Lorne Michaels (môônsieur Saturday Night Live ni plus ni moins). Ce qui promet une bonne dose d’humour, de dérision et d’irrévérence.

Côté distribution, on ne boude pas son plaisir de retrouver Steve Buscemi qui aura décidément pu tout jouer (même si ici il remplace Owen Wilson originellement choisi, mais qui a préféré ne pas frayer avec la comédie au sujet du Très Haut), et Daniel Radcliffe, qui tient toujours sa ligne d’éloignement avec son personnage de Harry Potter (même si encore jamais trop dans le réalisme…).

Depuis la réussite de The Good Place, le sujet « paradis » et ses serviteurs sont de plus en plus exploités sur le mode comique, pour notre plus grand plaisir.

Alors ironie plutôt que morale ? Réponse à partir du 12 février sur TBS.

FacebookTwitterInstagram

miracle workers

Ajouter un commentaire