Séries

[Actu Série] Wisting enfin sur nos écrans

10 épisodes – 45 min

créateurs : Trygve Allister Diesen et Kathrine Valen Zeiner

réalisateur : Trygve Allister Diesen

production : Cinenord Drama, Good Company Films, Ripple World Pictures

distribution : Sven Nordin, Thea Green Lundberg, Mads Ousdal, Carrie-Anne Moss, Richie Campbell

diffusion : à partir du dimanche 2 février sur Polar+

Sortie en avril 2019 en Norvège, la série policière Wisting (adaptée des romans de Jorn Lier Horst) est enfin diffusée en France. Écrite par Trygve Allister Diesen et Kathrine Valen Zeiner, deux spécialistes du genre dans leur contrée, elle nous emmène dans une enquête dont le personnage pivot est évidemment inspecteur de police, William Wisting (Sven Nordin, déjà vu dans Valkyrien entre autres) qui s’échine avec son équipe à retrouver la trace d’un tueur en série américain, recherché depuis une vingtaine d’années et qui aurait pu tout simplement changer d’identité sur le sol Norvégien.

Wisting/ ©Cinenord Drama, Good Company Films, Ripple World Pictures/2019

 

Suite à la découverte du corps congelé d’un homme non identifié, des affaires de disparitions inexpliquées de jeunes femmes sont brusquement liées entre elles, mais surtout à toutes celles qui ont été déjà reconnues comme les victimes du tueur Robert Godwin sur le sol américain. Le FBI mandate évidemment deux agents, Maggie Griffin (Carrie-Anne Moss) et John Bantham (Richie Campbell), pour créer une équipe de recherche commune.

Les différences culturelles, dans le travail et la communication, amènent leur lot de problèmes. Mais le plus important de tous reste celui de la présence d’une journaliste un peu trop intrusive qui n’est autre que Line (Thea Green Lundberg), la fille de Wisting. En faisant des recherches pour une toute autre affaire, la voilà impliquée dans celle de son père…

wisting
Thea Green Lundberg, Sven Nordin, Carrie-Anne Moss/Wisting ©Cinenord Drama, Good Company Films, Ripple World Pictures/2019

Comme à leur habitude, le mode policier, les personnages et le décor glacé totalement exotique pour certains endroits, les comédiens aux traits burinés et à la justesse d’interprétation, font que les norvégiens tiennent encore une fois une bonne série pour les amateurs d’histoires criminelles un peu tordues révélées par l’absolue normalité de leurs acteurs.

En Norvège, comme en Angleterre, on aime faire face à l’humain, on fait confiance à ses comédiens et on respecte son sujet. Il reste cette impression de possible, de proximité avec la réalité, en imposant un rythme de narration qui semble approcher celui dont chacun à besoin pour réfléchir avant d’agir.

La construction de la série paraît sans surprise, mais ne vous laissez pas endormir par de vieilles habitudes. Wisting est imaginée en deux volets distincts, ceci dit sans vouloir en dévoiler plus, et même si Wisting n’emporte pas le prix de la série policière de l’année, les amateurs de suspense nordique y trouveront leur compte.

En aparté, on peut noter le nom de Jacob Groth dans la section musique de la série, déjà compositeur sur les célèbres films de la saga Millenium.


  •  
    2
    Partages
  • 1
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •   
Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer