Chronique Musique

Alex Bleeker And The Freaks
Country Agenda

Écrit par Schwann

Chez Real Estate, après Matt Mondanile et ses Ducktails, après Martin Courtney en solo, voici Alex Bleeker, le bassiste barbu au teint hâlé.

Originaire du New Jersey, Alex Bleeker n’est pas un novice en matière de projets annexes, lui qui a fondé les Freaks vers la fin des années 2000. Après un album éponyme en 2009 et How Far Away en 2013, il nous livre une nouvelle production, Country Agenda.

Alex Bleeker And The Freaks Johan 1

Les 2 premiers disques, bien que très agréables à l’écoute et clairement dans la mouvance Real Estate, sont assez décousus et sans direction précise. En cause probablement un turn over important au sein de la formation. Avec Country Agenda, Alex Bleeker & The Freaks nous offrent un travail plus abouti et cohérent. Cette fois, il s’agit du travail d’un groupe et non plus la somme de différentes individualités comme pour les livraisons précédentes, surtout en ce qui concerne la première, l’album ressemblant plus à un best of de ce que le groupe à enregistré de mieux au gré des allées et venues des différents membres des Freaks. Ici une ligne est tirée, il y a clairement une vue d’ensemble, sous revendication Grateful Dead.

Le scintillement délicat des guitares, les belles harmonies vocales et le synthé en toile de fond nous rappellent les riches heures de la bande à Jerry Garcia. Le soft rock à la mode des seventies s’égrène tout au long des 12 titres. La force de l’album réside dans ce qu’il n’est pas une resucée bon marché et inutilement nostalgique de cette époque. Non vous n’entendrez pas des reprises revues à la mode d’aujourd’hui, non vous n’entendrez pas du pseudo revival, vous entendrez une vraie originalité en phase avec son temps !

Difficile de sortir des titres en particulier, mais s’il faut faire l’exercice, je choisis California, parce que le morceau nous y emmène vraiment – vous voyez la route à lacets qui longe l’Océan Pacifique ? -, The Rest qui fait office de single et aussi Turtle Dove pour son originalité.

C’est un feel good album ! Essayez le, et vous verrez : vous vous sentirez mieux après !

Alex Bleeker And The Freaks, Country Agenda, depuis le 16 octobre chez Sinderlyn Records

Site officiel – Facebook – Twitter

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.