Chronique Musique

♫ LA NOTE BLEUE ♫ : Blue Mitchell – The Thing To Do

Blue Mitchell
Ecrit par Davcom

En cette année 2019, le prestigieux label Blue Note souffle ses 80 bougies. L’occasion est toute trouvée pour honorer comme il se doit les albums qui ont fait l’histoire de la maison de disque créée en 1939 à New York par Alfred Lion, un juif allemand exilé puis naturalisé Américain, accompagné de son ami d’enfance, Francis Wolff, un photographe berlinois à qui on devra bon nombre de pochettes merveilleuses qui ont aidé à faire la réputation de Blue Note, et avec l’aide non négligeable d’un communiste américain du nom de Max Margulis puisqu’il apporta les fonds nécessaires à la création de ce qui deviendra un des, si pas le label de référence du Jazz.

Vous retrouverez cette rubrique hebdomadaire tous les dimanche soirs. Les disques qui seront proposés ici seront choisis en toute subjectivité.

Bon voyage dans le temps.

#19 Blue Mitchell : The Thing To Do 1965

Blue Mitchell, né Richard Allen Mitchell, fait partie de ces jazzmen un peu oublié, qui n’ont pas vraiment eu une reconnaissance énorme durant leur carrière, sans doute à cause d’une discographie très inégale, allant du très bon au très dispensable.

Sur ce The Thing To Do, il a pu bénéficier de l’apport rythmique du très jeune Chick Corea, qui a jeté des ponts entre les différents styles, comme le calypso sur Fungii Mama ou encore des choses un peu plus funky comme sur The Thing To Do.

Alors, faut-il réhabiliter Blue Mitchell ? En tout cas, très certainement en ce qui concerne cet album.

 

Blue Mitchell : Trompette

Junior Cook : Saxophone

Chick Corea : Piano

Gene Taylor : Basse

Aloysus Foster : Batterie

Autres albums notables de Blue Mitchell chez Blue Note :

  • Step lightly
  • Down With It!
  • Boss Horn

Retrouvez tous les articles du dossier LA NOTE BLEUE

Ajouter un commentaire