Chronique Musique

The Man who changed our world – Bowie par Whitney

Fondé sur les cendres des Smiths Westerns, Whitney emprunte une direction radicalement différente. La pop d’inspiration anglaise fait place à la country, la soul et la folk. Leur single No Woman a mis tout le monde d’accord, et leur premier album est l’une des excellentes surprises de l’année.

Whitney : “Blue Jean”, “Sound and Vision” & “Word On a Wing”

Julien Ehrlic : J’ai été obsédé par “Blue Jean” pendant très longtemps. J’ai découvert ce titre à la fac et sa mélodie m’a immédiatement rendu accro. C’est la chanson qui m’a donné envie d’explorer le reste de sa carrière. J’ai toujours une réticence à m’attaquer au répertoire d’artistes de son statut car je sais que je vais devenir complètement obsédé par son œuvre. Plus récemment, la même chose m’est arrivée avec Joni Mitchell.

Max Kakcek : “Sound and Vision” pour sa performance vocale. Au début tu ne reconnais même pas sa voix. Il change de tonalité trois fois dans ce titre. C’est aussi le titre avec lequel je me suis amusé à reproduire la ligne de synthé pour la première fois. J’ai mis du temps, je me suis perdu en route, mais j’étais tout fier d’y être parvenu.

Malcolm Brown : “Word On A Wing”

C’est la première fois qu’une chanson m’a procuré autant d’émotions. La mélodie est très accrocheuse et pourtant elle est jouée de façon si bizarre. Elle est déstructurée mais pourtant à aucun moment elle ne te fait perdre ton attention. Sa voix est troublante sur ce titre, et les chœurs lui donnent une dimension supplémentaire.

Site OfficielFacebook Twitter

Retrouvez l’ensemble de notre série « The Man who changed our world«  ici

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer