Chronique MusiqueMusique

Dominique Dalcan, La Renaissance

Dominique Dalcan est de retour. Dans les années 90, ses albums Entre l’étoile et le carréCannibale, Ostinato ou encore  Music Hall le projetait au premier rang des « grands » de la chanson française aux cotés de Dominique A ou Miossec entre autres. Après 8 années d’absence et d’attente le voici enfin avec ce sublime Hirundo.

Dominique Dalcan, l’insaisissable, le classieux avait quitté la chanson depuis l’album Music Hall en 2006. Il s’était consacré aux BO de Ma vie en rose et à son groupe Snooze avec 3 albums consacrés et puis, des soucis personnels l’avaient contraint à mettre sa carrière de chanteur entre parenthèses.

Aujourd’hui nous assistons à la résurrection d’un artiste poète qui nous avait terriblement manqué.

Il est de retour avec les textes d’un homme, d’une vie, d’un quotidien parfois banal, idéal, sombre, rêveur et souvent fragile. Les blessures ou les fêlures de la vie sont présentes mais jamais pesantes.

Cet Hirundo commence d’ailleurs avec le titre C’était quoi la question qui pourrait répondre aux questions concernant l’absence que Dalcan avait laissée. Il choisit d’ignorer les questions et rassure avec ce Je suis là qu’il répète et nous convainc rapidement. Dalcan est là, il m’a prise aux tripes, m’a hérissé les poils par sa simplicité, sa profondeur, et ses mélodies qui m’ont happée, habitée pour ne plus me quitter. Dalcan n’a jamais disparu, il s’est effacé un instant mais il était là, tout près, tout proche, il vivait avec ses hauts et ses bas et ce qu’il nous livre dans ses textes doit suffire à nous rassurer et répondre à ces fameuses questions.

Un opus de mélodies envolées comme un écho à ces oiseaux, ces ailes ou ces plumes semées au fil des titres. Dalcan est un oiseau, il s’envole, reprend la direction de l’astre solaire malgré les ailes blessées, il repart en voyage. Nous sommes à ses côtés, dans ce voyage aérien, transpirant de beauté et de rêves ré-inventés.

Sa voix est pure, mûre et contrôlée à la perfection. Il la pose sur des mélodies simples, parfaitement maîtrisées, enveloppantes et accaparantes. On ne se lasse pas de l’écouter, de se laisser parcourir par cette fusion d’émotions profondes dans lesquelles tout le monde pourra s’identifier, se retrouver et se laisser séduire.

Pour ma part, cet Hirundo est devenu A.D.D.I.C.T.I.F. Je l’écoute, le ré-écoute en boucle. A chaque écoute l’émotion me traverse et les étoiles apparaissent aux coins de mes yeux.

Et en exclusivité vous pouvez l’écouter, avec 3 jours d’avance, l’album Hirundo sur le site du Parisien : http://www.leparisien.fr/loisirs-et-spectacles/ecoutez-le-nouvel-album-de-dominique-dalcan-09-01-2014-3478129.php

Disponible dès aujourd’hui en pré-commande chez : 

Dominique Dalcan, La Renaissance

Et en vente dès lundi 13 Janvier 2014. 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer