BD

Ellis Island, welcome to America

Ellis Island (scénario de Philippe Charlot, dessins et couleurs de Miras, Grand Angle), c’est un minuscule îlot de la baie de Hudson, connu pour abriter un vieux dépôt de munitions de la marine fédérale…

A partir de 1815, poussés par l’idée de vivre sur une terre représentant « le meilleur espoir du monde » et, il faut bien le dire, aux besoins de l’Amérique de disposer d’une main-d’oeuvre nécessaire et bon marché, y débarquent des millions de personnes fuyant la misère, les persécutions et les épidémies. Mais cette « porte dorée », place forte des services de l’immigration, va rapidement devenir un goulot d’étranglement, précipitant les nouveaux arrivants vers la gloire ou l’enfer !

Ellis Island

Pour décrire la vie sur Ellis Island, loin des gratte-ciels de Manhattan, les auteurs de cette bande-dessinée « historique », s’appuient sur les péripéties de Tonio, jeune Italien dénommé « le boiteux ». Après avoir hérité d’une bourse bienvenue, il arrive en Amérique avec l’ambition de faire fructifier la confiance accordée par son village. Certes, il lui a fallu quitter la belle Nadia, mais l’espoir qu’il nourrit de faire fortune outre-Atlantique est immense. Le problème est qu’il lui faut commencer par montrer patte blanche pour mettre véritablement un pied sur la terre de l’oncle Sam, Ellis Island n’est que l’antichambre du bonheur annoncé.

Or, après avoir porté assistance à son compagnon de voyage Giuseppe, le voici refoulé à cause de son handicap. Il tombe alors entre les mains de Vitto, un avocat mafieux. Celui-ci lui offre de rester sur place en échange de services criminels.

Ellis Island

L’engrenage est en marche, chaque nouveau venu étant prêt à se battre pour ne pas être renvoyé. Promiscuité, entourloupes et petits arrangements entre amis, le quotidien des migrants va prendre dès lors la tournure d’une vraie tragédie.

Ellis Island

Très documentée et, dans les toutes dernières pages, agrémentée d’un cahier graphique et explicatif signé Farid Ameur, docteur en histoire spécialiste des Etats-Unis, la bande-dessinée se lit avec beaucoup d’intérêt, rehaussée par les couleurs vives et le trait expressif donné, entre autres, aux visages des protagonistes. On attend le tome 2 avec impatience, histoire de continuer à se frayer un chemin dans les méandres de l’Histoire de l’Amérique.


Ellis Island de Philippe Charlot et Miras

 

Grand Angle – Septembre 2020

 

Site webFacebookInstagramTwitter

Ellis Island


Image bandeau : Extrait de la couverture de la BD.

  •  
    23
    Partages
  • 23
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page