ÉphémérideLire

7 Février : 1812, naissance de Charles Dickens

[mks_dropcap style= »letter » size= »85″ bg_color= »#ffffff » txt_color= »#000000″]S[/mks_dropcap]i je vous dis Oliver Twist David Copperfield… De Grandes Espérances ? Ou bien  Mrs Havisham… Fagin… Ebenezer Scrooge ? Vous pensez à…  Charles Dickens, évidemment !

Charles Dickens
Thomas Oldham Barlow

Le 7 février 1812 naissait à Landport, dans le Hampshire, comté du sud de l’Angleterre, celui que l’on considère comme le plus grand romancier de l’époque victorienne. Écrivain prolixe, célébré dans le monde entier et adulé par les anglo-saxons, il est aussi réputé pour son sens de la caricature sociale et son humour typiquement anglais. De David Lean à Roman Polanski, des studios Disney à Jim Henson en passant par la BBC, qui nous en offre régulièrement de magnifiques adaptations, les romans et contes de noël de Dickens sont encore aujourd’hui une source d’inspiration inépuisable.

À l’instar de ses héros, le petit Charles n’eut guère la vie facile : peu avant l’incarcération de son père pour dettes, il est retiré de l’école et envoyé travailler dans une fabrique de cirage. Il en gardera toute sa vie un traumatisme qui est à la source de son œuvre et de son activisme social. C’est avec un feuilleton mensuel racontant Les Aventures de Monsieur Pickwick qu’il rencontre le succès en 1836. Il est alors l’un des pionniers de ces publications en épisodes, qui deviendront très populaires au XIXème siècle.

Romancier engagé et philanthrope, Dickens est un infatigable défenseur du droit des enfants, durement malmenés en ce siècle de révolution industrielle, et de l’éducation pour tous. Il milite également pour la condition féminine et les prostituées. Il n’aura de cesse de dénoncer l’exploitation des plus faibles et les conditions de vie terribles des classes défavorisées, dans des romans mettant en scène des miséreux s’efforçant de survivre dans les bas-fonds grouillants de Londres où sévissent voleurs, meurtriers et autres figures du Mal…

Il connaît d’emblée une popularité immense, son œuvre touchant toutes les générations et tous les milieux, et devient une célébrité de son vivant  en Europe puis aux Etats-Unis. Infatigable et touche-à-tout, il fut écrivain, journaliste et même acteur. Il meurt le 9 juin 1870, à 58 ans, en laissant hélas un roman inachevé, le Mystère d’Edwin Drood. Comme dirait Scrooge : « Humbug » !

 

  •  
    20
    Partages
  • 18
  •  
  •  
  • 2
  •  
  •   
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page