Éphéméride

3 juillet : 1978, première diffusion de Récré A2 !

« Récré A2, amusons-nous, rêvons un peu, oublions tout, Récré A2, c’est un pays, toujours en fête.

Récré A2, ouvrons les yeux, allons chercher la vérité, c’est le voyage de l’amitié, Récré A2 ! »

C‘était il y a 40 ans déjà et il me semble que c’était hier.  J’avais (presque) 8 ans lorsque retentit pour la première fois le générique de Récré A2, émission de télévision pour la jeunesse culte, diffusée pour la première fois sur Antenne 2 le 3 juillet 1978. C’était une bien belle époque, qu’aucun d’entre nous n’a oubliée et dont nous sommes nombreux à chérir le souvenir. Celle de l’insouciance, des vacances, des copains et des rires, et de l’envol professionnel d’une jeune femme, alors inconnue, qui allait devenir une véritable icône télévisée de la jeunesse.

Nommée directrice des programmes jeunesse d’Antenne 2 un an auparavant, Jacqueline Joubert, ancienne speakerine, animatrice et productrice, est à l’origine de la création de Récré A2, qu’elle produit comme une émission ouverte sur le monde, divertissante et informative. Bingo ! La première émission, qui se veut simplement un divertissement le temps de l’été, est présentée par la jeune Dorothée, Gérard Chambre et Fabrice. Devant son succès immédiat, l’émission est reconduite à la rentrée de septembre 1978, et va être diffusée tous les jours de la semaine sur Antenne 2. L’aventure durera 10 ans, et sera quotidienne, mazette !

Récré A2 est en concurrence dès ses débuts avec TF1 avec les fameux Visiteurs du mercredi de Christophe Izard et Croque-vacances à partir de 1980. L’émission, aussi complète qu’hétéroclite, s’intéresse à tous les domaines de la culture, de la connaissance et du divertissement. Elle propose ainsi aux jeunes téléspectateurs la diffusion de fictions et séries pour la jeunesse de toutes origines (France, Allemagne, Royaume-Uni, États-Unis, Japon etc), des dessins animés mais aussi des reportages (le Monde selon Georges, Mambo Satin), des séquences avec des comédiens, des chansons, diverses rubriques éducatives consacrées aux animaux (Terre des bêtes), au dessin, à la lecture (Bouquin, Bouquine, Latulu et Lireli), à la musique, au théâtre (Jean qui rit, Jean qui pleure), à l’opéra (Récré à l’opéra), au bricolage, aux jeux vidéo, au cinéma (Ça c’est du cinéma, C’est Chouette), aux inventions (3,2,1 contact), à la bande-dessinée (La Bande à Bédé, Flip bouc), à la géographie etc.

Jacqueline Joubert propulse Dorothée animatrice vedette de l’émission. La carrière de l’animatrice s’envole rapidement, et elle devient une star de l’animation jeunesse et de la chanson. Au fil des saisons, l’équipe d’animateurs s’agrandit et de nombreuses personnalités de la télévision ou issues du milieu du théâre viennent étoffer l’équipe. Ainsi, on peut voir se succéder notamment William Leymergie, Patrick Simpson-Jones, Ariane Gil, Jacky, Zabou Breitman, François Corbier, décédé il y a quelques jours, Julie Bataille, Marie Dauphin et bien d’autres encore. Des intervenants récurrents participent aussi à l’aventure comme le magicien Gérard Majax, la chanteuse Chantal Goya, Henri Dès ou le regretté Cabu, qui crée pour l’émission la célèbre caricature de Dorothée avec sa queue de cheval et un nez long.

La romantique Candy, l’imposant Goldorak et le bel Albator, premiers animés japonais, vont ainsi débarquer sur nos petits écrans et faire partie de notre quotidien. On découvre aussi les Schtroumpfs, les Mystérieuses Cités d’or, Bibifoc et des dizaines d’animés pour tous les âges et les goûts, ainsi que les premières séries japonaises, effets spéciaux délirants, costumes en plastique et décors en carton-pâte colorés tels San-Ku-Kaï ou X-Or, qui vont dès lors enchanter nos mercredis, nos week-ends  et nos vacances scolaires, et ouvrir aux enfants que nous étions alors les portes d’un monde merveilleux, à la fois féérique et moderne, que notre génération n’a d’ailleurs jamais oublié.

Quel enfant né dans les années 70 ou 80 ne peut, aujourd’hui encore, entonner les refrains de ces dessins animés devenus cultes, chéris par toute une génération de quadragénaires et plus ? Je me souviens encore avec quel plaisir mon frère aîné, ma sœur cadette et moi attendions de nous retrouver tous les trois assis devant Candy, Goldorak, Heïdi et autres dessins animés chers à notre cœur, héros dont nous endossions les traits et costumes au cours de nos jeux de rôle dans la cour de l’école ou à la maison.

L’émission évolue au fil des années, les sketchs, gags et feuilletons maison s’enchaînent, le succès ne faiblit pas et en 1986, Récré A2 reçoit le 7 d’or de la meilleure émission pour la jeunesse. Hélas, elle ne survit pas longtemps au départ de Dorothée sur TF1 privatisée en septembre 1987 : Récré A2 ne tiendra qu’une seule saison face au Club Dorothée, avant de disparaître le 29 juin 1988.

 

  •  
    38
    Partages
  • 36
  •  
  •  
  • 2
  •  
  •   

Ajouter un commentaire