Chronique Musique

Frank Rabeyrolles – Built To Swim

Chez Addict-Culture, ça fait un petit moment qu’on suit avec passion le parcours chaotique et trop discret de Frank Rabeyrolles.

Que ce soit sous le pseudonyme de Double U ou Franklin ou sous son vrai nom, le montpelliérain nous a toujours donné envie de le suivre dans son univers mystérieux, lunaire et envoûtant.

frank rabeyrolles cover

C‘est encore la cas aujourd’hui avec la sortie de son nouvel album, Built To Swim et ses 13 titres électro-pop proches de l’ambiance enivrante et planante d’un Notwist ou autres groupes allemands qui sévissent chez Morr Music.

Built To Swim invite au voyage de Lisbonne (sublime Lisboa) aux mers lointaines, mais attention, on est loin des voyages organisés pour touristes bouffis et suffisants, non, chez Frank, on se perd avec joie, légèrement inquiet, un peu perdu dans des ruelles sombres ou des plages abandonnées.

L’ambiance y est en effet mélancolique, l’émotion est à portée de mains, simple et contenue, étrange et authentique.

Frank Rabeyrolles est un gars étrange qui nous fait entrer dans son univers en nous faisant passer par la fenêtre et nous met dans le bain dès Windows, le premier morceau : « Music is my psychotherapy, I know I can be my worst enemy », le tout avec sa voix délicate et torturée. Chez Frank, il fait souvent beau mais de gros nuages sombres cherchent à transformer nos rêves en cauchemars.

Sur Buit To Swim, on retrouve toutes les  plus belles pièces découvertes en son temps sur Third Skin EP, du somptueux Weak Feeling à l’élégiaque Third Skin en passant par le futuriste Phosphorus ou encore Avalanche.

Les nouvelles compositions sont du même niveau, on a déjà évoqué Lisboa, on retiendra également Sick, qu’on aurait volontiers imaginé chez Low ou Idaho ou l’étrange et abstrait Something, pas très loin d’un Lapalux.

Built To Swim est un magnifique album, véritable BO pour un carnet de voyage retro-futuriste, dans lequel il fait bon se se perdre.

Disponible depuis quelques semaines en digital et depuis le 09 mars en CD, c’est Wool Recordings qui a l’honneur d’accueillir ce petit bijou.

 

Site officiel – Facebook Bandcamp – Twitter

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
Tags
Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer