Littérature Etrangère Noirs

Creole Belle James Lee Burke « gris-gris »

Ecrit par Gringo Pimento

creole belle

Après un Swan peak de très bonne facture, James Lee Burke est revenu en 2014 avec un nouvel épisode de la saga Dave Robicheaux et Clete Purcel.

Toujours dans le thriller noir, sans artifices et sans concessions. Robicheaux et Purcel tracent leur route et bousculent tout ce-ceux qui gênent. Ils n’arrêtent jamais, sont toujours en mouvement, à la poursuite du mal, souvent incarné par des brutes racistes.

Ces 620 pages de Creole Belle prennent par contre leur temps. James Lee Burke aussi. Son intrigue avance doucement. Les apartés de Robicheaux sont très nombreux, sortes de pensées philosophiques, de retour sur sa vie et de regrets qui ponctuent le récit et amènent des pauses d’introspection. Nourri à la morphine après avoir reçu une balle, Robicheaux tend à confondre ses rêves et la réalité. La guerre, l’alcoolisme, les amis, les meurtres, la famille, l’Amérique, le Viet-Nam, la vieillesse arrivant. Voilà un bel ensemble des thèmes brassées par Robicheaux-Burke dans ce livre.

De l’intrigue, on peut simplement révéler que Robicheaux et Purcel vont mettre des bâtons dans les roues de personnes très puissantes. Egalement que Purcel va vivre une aventure terrible.

D’ailleurs, l’oeuvre de Burke est souvent présentée comme étant celle des aventures de l’inspecteur Dave Robicheaux… Dans Swan peak, son grand ami Purcel prenait déjà une grande place. Le  parti pris narratif se répète dans Creole Belle. Clete Purcel est omni présent. Il est celui qui pousse Robicheaux à avancer. Sans lui, il n’y aurait pas d’histoires.

Clete Purcel est la face sombre de l’Amérique; un combattant de l’extrême, toujours prêt à en découdre mais avec une noblesse rare. Il ne se soucie que peu de sa propre vie qu’il considère comme complètement ratée. Il ne se bat que pour la justice. Justice pour les noirs, pour les femmes et pour les pauvres hères qui ont participé à la guerre, qu’ils soient américains ou vietnamiens. Il est la figure central du roman et un événement complètement inattendu va lui donner encore plus d’épaisseur psychologique.

Creole Belle de James Lee Burke aux Editions Payot & Rivages, Avril 2014.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

Ajouter un commentaire