Littérature Jeunesse

L’intelligence et la délicatesse de Kitty Crowther sont de retour !

« Petites histoires de nuits », Kitty Crowther, Pastel – Ecole des Loisirs
Petites histoires de nuits / Kitty Crowther / Ecole des Loisirs
Écrit par Laurent M.

C’est l’heure de dormir dans la famille Ours. Le petit ours aime les histoires de coucher, aussi en demande-t-il trois, pas moins, à sa maman.« Petites histoires de nuits », Kitty Crowther, Pastel – Ecole des Loisirs

Ainsi prendront vie sous nos yeux trois histoires d’endormissement, symboliques, poétiques, et porteuses des germes de rêves colorés.

La gardienne du sommeil, son gong à la main, s’en va annoncer aux animaux l’heure du coucher puis se demande qui la couchera à son tour.

« Petites histoires de nuits », Kitty Crowther, Pastel – Ecole des Loisirs

« Petites histoires de nuits », Kitty Crowther, Pastel – Ecole des Loisirs

« Petites histoires de nuits », Kitty Crowther, Pastel – Ecole des Loisirs

« Petites histoires de nuits », Kitty Crowther, Pastel – Ecole des Loisirs

Zhora, toute petite fille armée d’une épée à la recherche de mûres pour sa maman, rencontre une sympathique chauve-souris qui l’invite à passer la nuit chez elle.

« Petites histoires de nuits », Kitty Crowther, Pastel – Ecole des Loisirs

« Petites histoires de nuits », Kitty Crowther, Pastel – Ecole des Loisirs

Bo, le petit homme au grand manteau, ne trouve jamais le sommeil. Il va donc voir son ami la loutre Otto, poète sur cailloux, qui lui propose d’aller nager au clair de lune…

« Petites histoires de nuits », Kitty Crowther, Pastel – Ecole des Loisirs

« Petites histoires de nuits », Kitty Crowther, Pastel – Ecole des Loisirs

« Petites histoires de nuits », Kitty Crowther, Pastel – Ecole des Loisirs

« Petites histoires de nuits », Kitty Crowther, Pastel – Ecole des Loisirs

Les couleurs, Kitty Crowther sait les faire chanter comme personne, aux crayons de couleurs, comme toujours. Ici, c’est le rose – un rose éclatant, presque fluorescent – qui prédomine. Un rose qui n’est pas dans l’évocation « girly » de contes de fée étiquetés « pour filles », non, un rose pour porter des impressions de crépuscules flamboyants, pour nous transporter dans un univers onirique. Par contraste, les tracés du dessin sont réalisés dans un vert presque noir. L’ensemble dégage la sensation d’une étrange féerie, douce et enveloppante…

Au terme de ces trois histoires, notre ourson est désormais prêt à embarquer pour le monde des rêves, accompagné des personnages qu’il a croisés dans les histoires de sa maman.

Petites histoires de nuits de Kitty Crowther

Ecole des Loisirs, collection Pastel, novembre 2017

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.