Littérature Francophone

Pierre Barrault, ne m’employez pas

l'aide à l'emploi
Tero Vesalainen // pixabay // 2017
Ecrit par Adrien Meignan

Après Clonck et ses dysfonctionnements, Pierre Barrault revient avec un nouveau livre aux éditions Louise Bottu. On retrouve des dysfonctionnements dans L’aide à l’emploi, mais ceux-ci sont plus proches de notre réalité. Ce qui dysfonctionne dans le monde du héros Artalbur, c’est le besoin de réduire l’usage d’un objet ou d’un être à une norme tel ces aides à l’emploi pour un chapeau mou, une éponge ou encore une veste de tweed. Dans le livre il y en a 20, chaque « aide à l’emploi » faisant avancer la narration. Pierre Barrault raconte l’histoire d’Artalbur qui ne cesse d’ouvrir des portes et ne veut pas travailler.

Dans le royaume de Cron, il y a des médecins comme le docteur Costanzer qui trouve qu’Artalbur à l’intestin trop long. Il y a aussi un conseiller d’aide à l’emploi qui veut à tout prix lui trouver un métier. Dolenesque le conseiller applique les conseils de Cron pour que sans cesse Artalbur s’attèle à trouver un emploi. Mais de porte en porte, celui-ci découvrira la véritable fonction de Dolenesque.

L’écriture de Pierre Barrault n’est pas du non-sens, il explore plutôt les possibilités qu’offre l’écriture, écartant toute description raisonnable du réel. D’ailleurs, en lisant L’aide à l’emploi, les résonances avec notre monde nous incitent plutôt à penser que l’absurde est plus du côté de nos dysfonctionnements non fictifs. Notre disposition à nous conformer aux normes établies résonne fortement dans l’univers déployé par l’auteur. L’aide à l’emploi pourrait être un livre politique mais l’humour utilisé par Pierre Barrault est bien plus armé que n’importe quelle sentence idéologique.

L’aide à l’emploi est plus aiguisé que Clonck et ses dysfonctionnements. La langue épurée à l’extrême permet une lecture fluide. La distorsion de la perception est plus radicale et les clichés littéraires sont savamment évités : le livre semble ne figurer dans aucun genre littéraire existant. L’auteur démontre que la littérature n’a pas fini d’évoluer vis-à-vis de la réalité. On ne copie plus, on explose les perceptions. En plus d’exercer cela, Pierre Barrault écrit surtout pour se faire plaisir et le communique au lecteur, son texte est rempli d’un humour salvateur.

L’aide à l’emploi de Pierre Barrault
Paru en mars 2019 aux éditions Louise Bottu

 

  •  
    99
    Partages
  • 98
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •   

Ajouter un commentaire