ImaginaireLittérature EtrangèreLittérature FrancophoneNoirsUne semaine en romans

Une semaine en romans #18

Tous les lundis, nous vous proposons des suggestions de lecture parmi les romans sortis récemment en librairie. Un format court, informatif, complémentaire de nos autres rubriques littéraires : de quoi aiguiser votre curiosité et vous donner envie de découvrir encore plus de littératures d’ici et d’ailleurs. Pour cette nouvelle rubrique, les présentations sont basées sur les informations communiquées par les éditeurs.

 

Là où sont les oiseaux, de Maren Uthaug
Traduit du danois par Marina Heide et Françoise Heide
Paru chez Gallmeister, 7 octobre 2021

Au large de la Norvège se dresse, inébranlable, le phare de Kjeungskjær. Coupés du monde, les habitants de cette contrée soumise aux lois de la nature vivent dans un profond isolement. Johan rêve de fuir vers l’Amérique avec la belle Hannah, son premier amour. Mais pour subvenir au besoin de sa vieille mère, le jeune homme devient le gardien du phare et prend pour épouse la fille du pasteur, Marie. Rapidement, Marie met au monde deux enfants, Darling et Valdemar. Seulement ici, les liens familiaux sont des chaînes qui, une fois brisées, libèrent la folie de chacun. Les années s’écoulent, épuisantes, au gré de féroces tempêtes. Johan, Darling, Marie… les apparences sont trompeuses et, à mesure que le temps passe, de sombres désirs se réveillent.

Dans un décor glacé, Maren Uthaug signe une saga familiale à trois voix, qui brûle d’un désir ardent de liberté.

Les éditions Gallmeister sur Twitter – Instagram – Facebook

 

Pour que je m’aime encore de Maryam Madjidi
Paru chez Le Nouvel Attila, 27 août 2021

La petite fille qui prend la parole dans ces pages meuble de ses rêves les grands espaces de la banlieue parisienne. Son enfance et son adolescence sont une épopée tragi-comique : le combat avec son corps, ses parents, son école… et ses rêves d’ascension sociale pour atteindre l’autre côté du périph’.

Riche de désirs comme de failles, rendue forte par le piège douloureux de l’intégration et de l’initiation, elle offre une vision singulièrement drôle, aimante et charnelle d’une cité ordinaire.

 

 

 

Les éditions Le Nouvel Attila sur Instagram – Facebook

 


Le Roi des Indes de Jabbour Douaihy, traduit de l’arabe (Liban) par Stéphanie Dujois
Paru chez Sindbad / Actes Sud – 06 Octobre 2021

Jabbour Douaihy, Le roi des Indes, Sindbad / Actes SudAprès avoir bourlingué à travers le monde, Zakaria Moubarak rentre dans son village natal, à l’est de Beyrouth. Quelques mois plus tard, on découvre son cadavre dans le terrain hérité de son arrière-grand-mère. L’enquête explore plusieurs pistes, de la vendetta familiale au règlement de comptes mafieux lié à une toile – volée à une ancienne maîtresse – qui serait un original de Chagall.

Empreint d’un irrésistible charme cosmopolite, ce formidable roman, le septième de l’auteur, décédé en juillet 2021, distille le mystère tout en déployant une foisonnante chronique libanaise.

 

 

Les éditions Sindbad / Actes Sud sur Twitter – Instagram – Facebook

 

Sarasqueta de Chaïm Helka
Paru à la Manufacture de livres, 04 Novembre 2021

Chaïm Helka, Sarasqueta, La Manufacture de livres1939. Ce devait être pour l’homme quelques heures de solitude au cœur de paysages rudes et escarpés, une parenthèse de fin de journée, une partie de chasse sous le soleil écrasant d’Espagne. Mais l’inconnu en noir apparût au loin, mystérieux et implacable, son fusil à la main. Et l’homme comprit que la cible, c’était lui. Commença alors une curieuse traque, de celles auxquelles on ne peut se soustraire, une poursuite sans issue. Restait à l’homme à comprendre pourquoi, et si un jour, il n’avait pas lui-même, sans le savoir, ouvert cette porte qui menait aux enfers. Sarasqueta est le récit d’une chute, des secrets enfin révélés et des comptes que l’on doit rendre un jour.

Avec ce roman, poétique, hypnotique, Chaïm Helka nous conte l’histoire d’un face-à-face inexorable avec la mort et des dettes que l’on finit toujours par payer.

Les éditions La Manufacture de livres sur Twitter – Instagram – Facebook

 


Les aventures du Pilote Sirx de Stanislas Lem
Nouvelles traduites du polonais par Charles Zaremba
Paru chez Actes Sud, 06 Octobre 2021

Stanislas Lem, Les Aventures du Pilote Pirx, Actes SudLaboratoire intellectuel du travail romanesque et véritable boîte à bijoux imaginaires, Les Aventures du Pilote Pirx révèle enfin au public français les tribulations drolatiques et philosophiques de l’un des personnages les plus attachants de l’histoire de la science-fiction et nous fait pénétrer, par le petit bout de la lorgnette, dans la fabrique de l’une des œuvres de SF les plus ambitieuses du XXe siècle.

De sa formation de cadet au commandement d’un vaisseau, ce recueil met en scène les aventures d’un pilote spatial hors du commun, dont les missions extraterrestres sont marquées du sceau de l’inattendu. Avec les aventures picaresques de son antihéros, Lem déconstruit le mythe d’une science-fiction fascinée par le caractère extraordinaire du voyage spatial. Décidant de scruter le doigt plutôt que de regarder la lune, il s’intéresse davantage aux pépins mécaniques des machines du futur qu’aux nouveaux horizons qu’elles ouvrent, et s’ancre dans le quotidien routinier d’un futur qui ressemble en cela beaucoup à notre présent.

Dans le cadre du centenaire de Stanislas Lem, réédition le 6 octobre 2021 chez Babel de Solaris, traduit du polonais par Jean-Michel Jasienko et de Le Congrès de futurologie, traduit du polonais par Dominique Sila et Anna Labedzka

Les éditions Actes Sud sur Twitter – Instagram – Facebook

 

La Vague arrêtée de Juan Carlos Méndez Guédez
traduit de l’espagnol (Vénézuela) par René Solis
Paru chez Métailié Noir, 14 Octobre2021

Juan Carlos Méndez Guédez, La vague arrêtée, Métailié NoirMagdalena a quitté le Venezuela pour Madrid, elle est devenue une enquêtrice réputée, tout va bien pour elle, à l’exception d’un amant envahissant et indiscret. On lui propose une nouvelle affaire : un homme politique madrilène lui demande de retrouver sa fille et de la lui ramener, elle aurait été enlevée et retenue à Caracas.

Magdalena est sûre de ses compétences et elle a une arme secrète : des dons que lui a accordés María Lionza, la déesse guerrière vénézuélienne, bref elle est un peu sorcière et a des intuitions salvatrices. Mais rien ne va se passer comme prévu, sa magie est intermittente et Caracas, la ville la plus dangereuse du monde, a beaucoup changé.

De surprise en surprise, nous allons nous plonger dans une ville en crise et être confrontés à sa faune dangereuse. Un thriller palpitant avec une détective unique en son genre.

 

 

 

Les éditions Métailié sur Twitter – Instagram – Facebook

 


Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page