Chronique Musique

♫ LA NOTE BLEUE ♫ : Art Blakey And The Jazz Messengers – « Moanin' »

Art Blakey And The Jazz Messengers
Photo Ben van Meerendonk / AHF, collectie IISG, Amsterdam
Ecrit par Davcom

En cette année 2019, le prestigieux label Blue Note souffle ses 80 bougies. L’occasion est toute trouvée pour honorer comme il se doit les albums qui ont fait l’histoire de la maison de disque créée en 1939 à New York par Alfred Lion, un juif allemand exilé puis naturalisé Américain, accompagné de son ami d’enfance, Francis Wolff, un photographe berlinois à qui on devra bon nombre de pochettes merveilleuses qui ont aidé à faire la réputation de Blue Note, et avec l’aide non négligeable d’un communiste américain du nom de Max Margulis puisqu’il apporta les fonds nécessaires à la création de ce qui deviendra un des, si pas le label de référence du Jazz.

Vous retrouverez cette rubrique hebdomadaire tous les dimanche soirs. Les disques qui seront proposés ici seront choisis en toute subjectivité.

Bon voyage dans le temps.

 

#3 Art Blakey And The Jazz MessengersMoanin’. 1959

 

Au départ, l’album s’intitulait tout simplement Art Blakey And The Jazz Messengers. Mais très vite, il prit le nom de Moanin’, titre phare du disque, bluesy juste ce qu’il faut avec une touche de délicatesse qu’apportent et la basse de Jymie Merritt et le piano de Bobby Timmons.

L’album est une cavalcade rythmée menée de main de maître par Art Blakey, qui fut l’un des plus grands batteurs que le Jazz ait connu. Technique, rapide, groovy, jouant juste à tous les coups. Beaucoup s’en sont inspirés, quelques-uns s’en sont approchés, très peu l’ont dépassé.

En ce qui concerne les compositions, Benny Golson se taille la part du lion avec quatre compositions, Bobby Timmons ayant écrit Moanin’ tandis que Come Rain Or Come Shine est signée par la machine à tubes Johnny Mercer et le non moins prolifique Harold Harlen, à qui l’on doit notamment Over The Rainbow.

Intemporel.

Art Blakey : Batterie

Lee Morgan : Trompette

Benny Golson : Saxophone

Bobby Timmons : Piano

Jymie Merritt : Bass

Autres albums d’Art Blakey And The Jazz Messengers chez Blue Note :

A Night In Tunisia
Roots And Herbs
The Freedom Rider
Mosaic
Buhaina’s Delight

Retrouvez tous les articles du dossier LA NOTE BLEUE

1 commentaire

  • Un des meilleurs albums du monde dans les catégories : écriture, harmonie, interprétation, ambiance, production, artwork. Le label blue note est à l’origine de l’esthétique graphique la plus identifiable et la plus élégante jamais éditée.

Ajouter un commentaire