Chronique Musique

♫ LA NOTE BLEUE ♫ : Cannonball Adderley – « Somethin’Else »

Somethin'Else
Photo by Francis Wolff
Ecrit par Davcom

En cette année 2019, le prestigieux label Blue Note souffle ses 80 bougies. L’occasion est toute trouvée pour honorer comme il se doit les albums qui ont fait l’histoire de la maison de disque créée en 1939 à New York par Alfred Lion, un juif allemand exilé puis naturalisé Américain, accompagné de son ami d’enfance, Francis Wolff, un photographe berlinois à qui on devra bon nombre de pochettes merveilleuses qui ont aidé à faire la réputation de Blue Note, et avec l’aide non négligeable d’un communiste américain du nom de Max Margulis puisqu’il apporta les fonds nécessaires à la création de ce qui deviendra un des, si pas le label de référence du Jazz.

Vous retrouverez cette rubrique hebdomadaire tous les dimanche soirs. Les disques qui seront proposés ici seront choisis en toute subjectivité.

Bon voyage dans le temps.

#22 Cannonball Adderley : Somethin’Else 1958

Somethin'Else

Vous voyez le nom qui est inscrit sur la pochette juste en dessous de Cannonball Adderley ? Certes, ce n’était ni le premier, ni le dernier album où le grand Miles apparaissait comme musicien de session, mais c’est peut-être le plus important.

Car, oui, osons le dire, ce Somethin’Else est peut-être le meilleur album enregistré sur le label Blue Note. En tout cas, beaucoup le pensent.

Julian « Cannonball » Adderley, n’a enregistré qu’un seul album pour Blue Note. Coup d’essai, coup de maître. Bien qu’il n’ait composé aucun morceau, il a eu le nez fin en demandant à Miles Davis de jouer sur dessus, profitant du fait qu’il faisait partie de son sextet à l’époque. Miles Davis est donc au centre de l’affaire, composant le titre de l’album, jouant beaucoup de solos et choisissant même les titres qui figurent sur le disque.

Somethin’Else est un must have pour tout amateur de jazz, mais aussi au-delà du jazz, un disque inusable qui n’a pas pris une ride.

Julian « Cannonball » Adderley : Saxophone

Miles Davis : Trompette

Hank Jones : Piano

Sam Jones : Basse

Art Blakey : Batterie

Retrouvez tous les articles du dossier LA NOTE BLEUE

  •  
    12
    Partages
  • 12
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   

Ajouter un commentaire